Sortiesjazznights.com

English

Annoncez | Contact

TOUTE L'ACTUALITÉ JAZZ DU QuÉBEC DEPUIS 2003

JazzBulletin   -   jeudi 14 décembre 2017 au mercredi 20 décembre 2017

Recevez gratuitement le JazzBulletin par courriel ou rss chaque jeudi!

Tous les événements jazz du QC dans les clubs, restos, concerts, bars, cafés et festivals !

RSS

Bulletin SJNPRO

Pour les musiciens
et professionnels
du jazz

Soul avec la chanteuse MaryDee @ MduJazz Montréal le 15 décembre et notre diva Michelle Sweeney @ MduJazz Laval les 15, 16 et 31 décembre.

marydee 150x150.jpgCe vendredi 15 décembre la chanteuse MaryDee offre une expérience soul à la MduJazz Montréal! (21h30)

Le temps des fêtes est à nos portes et quoi de mieux que de célébrer ce temps magique de l'année en musique! Vendredi le 15 décembre prochain la MduJazz Montréal a le plaisir de vous présenter MaryDee. Passionnée et dynamique, MaryDee est une chanteuse/compositrice qui amène ses spectateurs dans un monde musical coloré et rempli d'émotions. Sa voix forte et confiante reflète ses racines, si bien mélangées, tout en montrant a coeur ouvert sa peine et sa beauté. Née à Montreal, MaryDee a commencé sa carrière en tant que mannequin, malgré ça, depuis sa jeunesse elle a su que la musique était son coup de coeur. Son talent l'a ammenée a jouer dans plusieur pays tels le Chine, le Singapour, la Thaïlande, le Vietnam, la Malaisie, la Corée du Sud, les Philippines, etc. MaryDee et son groupe offre une expérience soul a ne pas rater! Soyez prêts a être ébahis par un mix de jazz, soul, funk et pop qui promets une soirée intime et palpitante. Aussi, ne manquez pas notre réveillon du Nouvel An avec le Carolyn Fe Blues Collective.

Visitez maisondujazz.ca Montréal et réservez vos places dès maintenant au 514-842-8656. Maison du Jazz Montréal - 2060 Aylmer, Montréal
 
La diva Michelle Sweeney vendredi le 15, samedi le 16 et le 31 décembre à la MduJazz Laval (21h).

Pour le temps des fêtes la MduJazz Laval vous offre quelques concerts avec notre diva la chanteuse Michelle Sweeney. En prestation chez nous vendredi le 15, samedi le 16 et dimanche le 31 décembre prochains (réveillon du Nouvel An), Michelle Sweeney a joué dans le monde entier et a travaillé aux côtés de certains des plus grands artistes du monde, notamment Céline Dion, Mary J. Blige, et Oliver Jones. Les cinq dernières années, sa scène principale est la MduJazz Laval de Laval et Montréal. Elle vous fera chanter et danser jusqu’au petites heures du matin et pour l’occasion du réveillon du Nouvel An, notre chef Robert Lapaj a concocté un menu 5 services pour terminer l’année en beauté!

Visitez maisondujazz.ca Laval et réservez vos places dès maintenant au 450-669-3000. Maison du Jazz Laval - 1639 boul de l’Avenir, Laval

Visionnez les dizaines de vidéos d'artistes à la Maison du Jazz Montréal et Laval sur youtube.com/maisondujazz


Deux vidéos (Étude #3 Chopin et Footprints) du contrebassiste Petros Klampanis avec le pianiste montréalais Guillaume Martineau qui étaient au Upstairs mercredi le 13 décembre.

klampanis.jpgPetros Klampanis a grandi sur l'île grecque de Zakynthos, aux sons de la musique folklorique méditerranéenne et balkanique. Sa passion pour la musique le pousse a abandonner l'École polytechnique d'Athènes et en 2005, il débute ses études de contrebasse au Conservatoire d'Amsterdam. En 2008, il termine ses études à l'École de musique Aaron Copland à New York. Depuis son arrivée à New York, Klampanis s'est produit aux côtés de musiciens renommés de la ville, dont le saxophoniste Greg Osby, le pianiste Jean-Michel Pilc et le batteur Ari Hoenig. On a pu le voir dans la section rythmique du fabuleux groupe  Snarky Puppy, lors de son passage ici à Montréal. Ses compositions sont mélodieuses, teintées subtilement de musique classique et de quelques touches orientales. Cela en fait un jazz contemporain, accessible et envoûtant. Quant au jeu de contrebasse solo, Petros utilise une pédale de boucle pour créer un orchestre de contrebasses.

Révélation Radio-Canada 2015-2016 en jazz, le pianiste Guillaume Martineau se distingue de par son ubiquité musicale et sa créativité. Il termine des études en jazz au Collège Berklee de Boston en 2012 ayant reçu le North American Scholarship et le Zambelli Award. Alors qu’il détenait une maîtrise en classique à l’Université McGill et venait de remporter le 1er prix au Concours de musique du Canada en 2009, c’est sa rencontre avec le pianiste Oliver Jones qui l’a motivé à faire le saut en jazz.

Le résultat est assez réussi d'autant plus que c'était leur première rencontre. Nous y étions et avons produit deux vidéos de cette soirée au Upstairs.

Pour voir la vidéo de l'arrangement de Guillaume Martineau de l'Étude #3 de Chopin en duo avec Petros, c'est ici

Pour voir la vidéo de Footprints de Petros Klampanis en solo, c'est ici

petrosklampanis.com

guillaummartineau.com


Du classique au jazz avec le saxophoniste Branford Marsalis, l'organiste Jean-Willy Kunz et l'Orchestre symphonique de Montréal, vendredi le 15 décembre à la Maison symphonique.

Branford Marsalis 150x150.jpgSaxophone et orgue, voilà un duo inusité qui promet de belles découvertes. Branford Marsalis, saxophoniste abordant autant le jazz que le classique, se joint à Jean-Willy Kunz, organiste en résidence de l’Orchestre symphonique de Montréal. Au programme : Goulet, Tomasi, Debussy, Alain, Iturralde, Milhaud, Kunz, Piazzolla, Marsalis. Un concert dans le vent!

Pour les billets, c'est ici


Les racines de Branford Marsalis sont le jazz, son premier instrument, la clarinette, laissa sa place au saxophone alto, tenor et soprano quand le jeune Branford débuta sa carrière de musicien à la Nouvelle Orléans.  Sa fascination sans cesse grandissante pour le jazz le mena au collège ou il obtenu les outils nécéssaires pour ses premiers engagements d'importance, comme avec les légendaires Jazz Messengers d'Art Blakey. En 1986 il créa son quartet, son véhicule d'expression principal jusqu'a aujourd'hui. Mais le classique est également une partie importante de la musique que joue Branford. Un soliste fréquent auprès d'ensembles classiques, Branford est de plus en plus recherché comme soliste vedette auprès d'orchestres prestigieux tels ceux de Chicago, de Détroit, de Düsseldorf, les North Carolina Symphonies et le Boston Pops, et un réportoire sans cesse grandissant qui inclut Debussy, Glazunov, Ibert, Mahler, Milhaud, Rorem et Vaughn Williams.

Jean-Willy Kunz est l'organiste résident de l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM). Il étudia au Conservatoire de Lyon, au Conservatoire de musique de Montréal, et à l'Université McGill ou il obtenu son doctorat avec John Grew. Sa riche discographie mets en lumière un large éventail d'influences, de la musique tradtionelle des Balkans au chanteur Pierre Lapointe. En avril dernier, aux côtés de l'OSM et d'Olivier Latry, il gagna un Juno pour le Meilleur Album Classique pour Grands Ensembles.

osm.ca
branfordmarsalis.com

Voyez la vidéo de Branford Marsalis dans la Première Mondiale de Scherzo Furioso, ici

Et la vidéo de Jean-Willy Kunz dans Citus, altius, fortius, la première pièce du concert, ici

Orchestre symphonique de Montréal
Branford Marsalis, saxophone
Jean-Willy Kunz, orgue

Vendredi le 15 décembre 20h
La Maison symphonique
1600 St-Urbain

Pour les billets, c'est ici


Félicitations aux finalistes concert de l'année et disque de l'année jazz des 21e Prix Opus du 4 février 2018 : Jonathan Turgeon, Jean-Pierre Zanella, l'Orchestre national de jazz de Montréal, Christine Jensen, Rémi Bolduc, Christine Tassan, Cordâme et Yves Léveillé.

PrixOpus2018.jpgChaque année, le Conseil québécois de la musique (CQM), souligne les meilleures réalisations musicales (sept. 2016 à sept. 2017) dans les domaines du  classique, jazz, musique du monde, contemporain, etc, avec les Prix Opus. Voici donc les finalistes jazz des 21e Prix Opus :

Disque de l’année - jazz

Les rêves errants, Trio Jonathan Turgeon et Frank Lozano, Indépendant

Quattro Venti
, Jean-Pierre Zanella, Aaron Parks, Mike Moreno, Sashana Souza Zanella, Pierre François, Paul Brochu, Rémi-Jean Leblanc, Frederic Alarie, Kevin Warren, Indépendant

Under the Influence Suite, Orchestre national de jazz, Christine Jensen, direction et composition,
Sienna Dahlen, paroles et voix, Justin Time Records

Concert de l’année - jazz

Le Génie de Coltrane, Rémi Bolduc Jazz Ensemble,  22 septembre 2016

Entre Félix et Django, Christine Tassan et Les Imposteures, Christine Tassan, 19 mars 2017

Cordâme - Satie Variations, Cordâme, 22 et 30 mars 2017

Triptyque, 30 ans de carrière, Quintette Yves Léveillé, 11 mai 2017

L’Orchestre national de jazz invite John Hollenbeck et Theo Bleckmann, 8 juillet 2017

Le 21e Prix Opus aura lieu dimanche le 4 février 2017 à la Salle Bourgie du MBAM et est organisé par le Conseil québécois de la musique.

Pour la liste complète des finalistes, c'est ici


CDJAZZ par Christophe Rodriguez

Josh Rager Nonet - Jondo

Je connais bien le pianiste Josh Rager, comme la plupart d’entre vous. Grand habitué des boites de jazz montréalaises, du Québec et de festivals de jazz, son approche multiple et son talent confirmé lui permettent de jouer dans tous les styles, ou presque. Cette fois-ci, point de trio, mais un album consistant en nonette qui nous permets de découvrir ses talents de compositeur et d’arrangeur. Pour les amateurs et passionnés, il y a vraiment de quoi célébrer. Dans son essence, Jondo évoque un peu le jazz des années 60, celui que développait sur la côte ouest par Milt Berhnardt, Shelly Manne, Dave Pell ou Richie Kamuca. Plus qu’un jazz séduisant, c’est de l’orfèvrerie sertie par la crème des musiciens d’ici. Nous retrouvons donc, en plus de Joshua au piano, les saxophonistes Donny Kennedy (alto), Frank Lozano (tenor) et Cameron Wallis (baryton), le trompettiste Bill Mahar, le tromboniste Jean-Nicolas Trottier, le guitariste Kenny Bibace, le contrebassiste Dave Watts et le batteur Rich Irwin.

Sur le fond et sur la forme, nous n’avons rien à redire, puisque le pianiste Josh Rager a fait un travail exemplaire. Comme souvent, j’avais peur que ces longues suites soient scolaires ou hument l’atmosphère du studio, mais que non!  À preuve, Prodigal Son Suite Part 1 et Prodigal Son Suite Part 2 + 3 entrelacent les idées et font naitre des atmosphères qui à leurs manières, dégagent une essence du swing. Si nous reportons nos idées musicales sur le format côte Ouest en opposition au hard-bop du batteur Art Blakey et consort, le ton est donné pour un beau très voyage. Comme il est toujours question d’unité, nous vous suggérons fortement The Master Waits et le très beau No Goodbye, qui met en vedette le guitariste Kenny Bibace. Après plusieurs écoutes serrées, Jondo pourrait finalement servir de trame sonore à un film policier. Nous sommes heureux et faites-vous ce cadeau de Noël.

Prodigal Son Suite Part 1 / Prodigal Son Suite Part 2 + 3 / Jondo / Child's Play / The Master Waits / No Goodbye / Legged Dog / The Inside Track / Summer Night

Pour écouter et acheter : https://joshrager.bandcamp.com

Pour en savoir plus, joshrager.com

Christophe Rodriguez est également chroniqueur/blogueur jazz, classique et livres au Journal de Montréal


TVJAZZ  11 décembre 2017
Nilton Moreira Trio - Receita de Samba - Résonance, le 11 déc 2017


Le batteur Norman Marshall Villeneuve's Jazz Message lance Montreal Sessions et King Dog au Biddle's Jr. dimanche le 17 décembre.

Webp.net-gifmaker.gifUn double lancement et concert en plein dimanche après-midi, c’est super ça! Le batteur Norman Marshall Villeneuve nous fait revivre une période de l’histoire des clubs de jazz de Montréal et de Toronto.

Six décennies à tenir le tempo de ses baguettes. Il fait partie de ces jazzmen qui ont marqué la scène du jazz canadienne. Le batteur Norman Marshall Villeneuve est encore et toujours très apprécié comme musicien. Il a été le batteur d’Oliver Jones qui l’a emmené en tournée avec Ranee Lee, Dave Young et Kenny Hamilton.

Ce grand bonhomme du jazz canadien ne nous offre pas un, mais deux nouveaux albums! Des petits bijoux qui nous font voyager dans une autre époque au moment où le jazz avait une présence et battait son plein dans les clubs enfumés.

L’album Montreal Sessions est une compilation de pièces des années 60 et du début des années 70, tirées de bandes magnétiques que Norman Marshall Villeneuve avait enregistrées lors de son passage au Rockhead's Paradise et au Black Bottom avec des étoiles de la scène telles Nick Aldrich, Alvin Pall, Allan Wellman, Linton Garner, Bernie Mackey et Ivan Symonds. Certaines pièces ont été enregistrées à Montréal aux Studios SSS avec Nelson Symonds et Charlie Biddle.

Le second album, King Dog, est une session d'enregistrement de 1985 au Kensington Sound Studios de Toronto. Après leur engagement au East 85th de NY, Norman Marshall Villeneuve, Nelson Symonds, Doug Richardson et Kingsley Ettienne ont enregistré leur session de 2h à 6h sans interruption.  La bobine de 2 pouces n'avait jamais été écoutée jusqu'à ce qu'André White (batteur, pianiste, compositeur et ingénieur de son) la convertisse en format électronique en 2015, 30 ans plus tard! Le résultat est un ensemble étonnant de bebop post-moderne aussi frais, nouveau et branché qu'aujourd'hui.

Le concert sera chargé d’énergie rythmée. Pour fêter ce lancement Norman s'entourera de super musiciens décidés a célébrer grandement ces enregistrements historique. 

Et en plus vous découvrirez le Biddle’s Jr.!

Norman Marshall Villeneuve, batterie
Charles Ellison, trompette
Dave Turner, saxophone alto
Jeff Johnston, piano,
Éric Lagacé, contrebasse

normanmarshallvilleneuve.com

sa page FB, c'est ici
la page FB de l'événement, c'est ici

Norman Marshall Villeneuve's Jazz Message
Double lancement Montreal Sessions et King Dog

Dimanche le 17 décembre de 14h à 18h
Biddle’s Jr.
207 Notre-Dame O.   
514-504-5299
--------------------

Coco :  coconette@gmail.com
Facebook
/ twitter
Coco Jazz, mardi soir dès 19h@ 100,1 CKVL FM


Gregory Porter, Papagroove et Ala.ni à Montréal en Lumière 2018 ; coup de chaleur en plein hiver!

6 - MEL18_150x150_alani_porter_papagroove.gifMontréal en Lumière vous invite du 22 février au 4 mars 2018 à profiter de sa chaleureuse programmation!

Le 23 février, c’est le retour du digne héritier des grandes voix américaines des années 60 et 70, Gregory Porter, qui rends hommage à Nat King Cole, la plus grande inspiration de sa carrière, à la Maison symphonique de Montréal pour une grandiose soirée de jazz! La bande annonce de son dernier album, c'est ici

Et c’est à L’Astral que Papagroove livrera une prestation explosive et groovy le 24 février ! Un savoureux mélange d’afrobeat politisé, de groove, de pop, de funk et de rock ! Jugez par vous-même, ici. Laissez-vous enivrer par les pièces de leur troisième album, The Hunt.

Le 22 février, rendez-vous avec Ala.ni au Gesù pour un spectacle intime avec cette fascinante chanteuse à l’univers musical aussi beau que délicat. L’une des chanteuses les plus fascinantes de l’heure à découvrir…ou à redécouvrir! La voici dans Not Coming Home, ici

De merveilleuses soirées musicales à ne pas manquer!

Infos et billets : montrealenlumiere.com


TVJAZZ  13 décembre 2017
Petros Klampanis Guillaume Martineau - Étude #3 Chopin - Upstairs, le 13 déc 2017


Facebook Twitter Youtube