Sortiesjazznights.com

English

Annoncez | Contact

TOUTE L'ACTUALITÉ JAZZ DU QuÉBEC DEPUIS 2003

JazzBulletin   -   jeudi 16 novembre 2017 au jeudi 30 novembre 2017

Recevez gratuitement le JazzBulletin par courriel ou rss chaque jeudi!

Tous les événements jazz du QC dans les clubs, restos, concerts, bars, cafés et festivals !

RSS

Bulletin SJNPRO

Pour les musiciens
et professionnels
du jazz

Vous aimeriez soumettre votre CD à notre chroniqueur Christophe Rodriguez?

Pour soumettre un CD jazz à Christophe Rodriguez, s.v.p. acheminez deux copies de votre CD ainsi qu'un dossier de presse à :

sortiesJAZZnights.com
3839, rue Berri
Montréal, QC
H2L 4H2

Nous ne pouvons vous garantir que votre CD sera écouté et commenté pour des raisons éditoriales et de temps
Étant donné que sortiesJAZZnights.com est consacré au millieu du jazz du Québec, nous nous concentrons sur les CD jazz d'artistes du Québec ou qui sont présents sur la scène du jazz au Québec sans toutefois exclure les artistes internationaux.


Les commentaires de Christophe Rodriguez sont indépendants de la rédaction et n'ont pas de lien avec les activités commerciales entre l'artiste et sortiesJAZZnights.com.

Pour communiquer directement avec Christophe : rod.chris@hotmail.com
Pour en savoir plus, contactez :

Claude Thibault
Éditeur - développement des affaires
sortiesJAZZnights.com
claude.thibault@sortiesjazznights.com
514-815-6104



 Buckaloose - The 270 Sessions

2 décembre 2010
Que voilà une nouveauté ou dynamique d’ensemble et puissance de feu se conjuguent habilement.  Au cœur de ce système, nous trouvons la jeune et brillante organiste Vanessa Rodrigues, héritière en quelque sorte de la sonorité Jimmy Smith/Larry Young, secondé par le saxophoniste Chris Gale qui n’a rien à envier au regretté poids lourd du sax ténor Gene Ammons. Hormis ces références qui situent ces deux membres du quatuor dans le temps, l’aspect moderne sans être révolutionnaire nous invite a applaudir haut et fort The 270 Sessions. Du travail de pro souvent athlétique qui trouve une résonnance parfaite avec Mile-End Stomp, Tell Me About It ainsi que le très « funky » : Barney Big-Nuts. Buckaloose est complété par Mike Rud à la guitare et Davide DiRenzo à la batterie.


pour en savoir plus : http://www.myspace.com/buckalooseband


par Christophe Rodriguez


 Dominic Gobeil Quartet - DG4

18 novembre 2010

Jeune guitariste et compositeur montréalais, Dominic Gobeil vient de se lancer dans l’arène avec DG4. Comme il est important de donner un coup de pouce à ces jeunes artistes qui forment le ciment jazz des jours meilleurs, encourageons-le dans cette aventure hautement personnelle. En huit plages originales et avec ses complices : Patrick Lampron, saxophone, Joel Kerr, contrebasse ainsi qu’Éric Thibodeau à la batterie, il livre un jazz tissé-serré, moderne dans son jeu et qui demande une certaine réflexion. Ayant échappé au travers de l’académisme, son jeu de guitare rappelle le jeune Pat Metheny et certainement John Abercrombie.

pour voir un extrait de Sept Jours sur Sept au lancement de DG4, cliquez ici

pour en savoir plus : www.dominicgobeil.com

par Christophe Rodriguez 


 Emilie-Claire Barlow - The Beat Goes On (1 des 7 meilleurs CDJazz 2010)

4 novembre 2010

Ouf, nous avons échappé à une autre redite de titres archiconnus. Même si le terrain était glissant, Emilie-Claire Barlow réussit par une synthèse de réécriture à rendre le tout, fort joyeux et toujours dans la veine swing. Qu’elle soit en quartette avec ses complices : Reg Schwager, guitare, Ross MacIntyre, contrebasse, Kelly Jefferson, saxophone ténor et Davide DiRenzo, congas ou en grande formation : Kevin Turcotte, Jason Logue, trompettes, William Carn, trombone, etc. le résultat est plus que satisfaisant. Un swing imparable, une voix toujours aussi accrocheuse et miracle, une reprise de Pauline Julien, Comme je crie, comme je chante, puissante et incendiaire.

pour en savoir plus : www.emilieclairebarlow.com


par Christophe Rodriguez


 Sonia Johnson - Le Carré de nos amours (1 des 7 meilleurs CDJazz 2010)

21 octobre 2010

C’est un disque massif ou se pressent collaborateurs de haut vol : Luc Beaugrand, direction musicale et piano, Ron Di Lauro, trompette, André Leroux, saxophone ténor et soprano, Muhammad Abdul Al-Khabyr, trombone, Frédéric Alarie, contrebasse et Camil Belisle à la batterie, pour des histoires autour de l’amour. Que vous soyez poète, amoureux de la note bleue, nostalgique de la très belle voix de Christiane Legrand, fondatrice du groupe vocal Les Double Six (un air de famille), Le Carré de nos amours (en référence au Carré St-Louis) ne se laisse pas prendre à la légère. De l’attention il nous faudra quand dès la première plage : Embrase-moi, le charnel enflamme des vers hautement baudelairiens, ce qui est tout un honneur (texte de Stanley Pean), tout comme Pawnshop of Love que n’aurait pas détesté le grand Léo. Bruts ou sensibles, les univers amoureux de Sonia Johnson, y compris celui pour le grand Count Basie, sont incontournables.

pour en savoir plus : www.soniajohnson.com

par Christophe Rodriguez


 Jean-Pierre Zanella - Infinito (1 des 7 meilleurs CDJazz 2010)

7 octobre 2010

Pilier du jazz montréalais, professeur émérite et homme éminemment sympathique, l’altiste Jean-Pierre Zanella est un homme de passion. Pour ce septième disque, dédié à son père Nillo malheureusement disparu, le saxophoniste nous offre un itinéraire musical, consistant à souhait, contemporain dans une juste mesure et marqué du sceau d’orfèvre. À la sonorité plus charnue, nous ajouterons une exigence toujours renouvelée dans les compositions : Purple Wave, Where ToMima’s Dream, Marinillo et comme toujours, une cohésion parfaite avec ses vieux complices : Frédéric Alarie, contrebasse,  Paul Brochu, batterie et James Gelfand au piano. Toujours à l’affût de son époque, Jean-Pierre Zanella recherche les lignes pures et le terrain postmodal dans un langage qui s’adresse à ceux et celles pour qui le jazz est encore,  synonyme de passion.


Pour en savoir plus :  www.jpzanella.com


par Christophe Rodriguez


 Yves Leveillé - Chorégraphie (1 des 7 meilleurs CDJazz 2010)

23 septembre 2010

Décidément, la rentrée est signe de bien belles choses. Après le dynamique Samuel Blais : New Angle, la petite compagnie de disques québécoise Effendi fait place au fin pianiste, compositeur Yves Léveillé. Cet interprète discret, poète à ses heures nous avaient enchantés avec un périple new-yorkais et maintenant, retour sur les terres montréalaises avec huit compositions personnelles bâties sur le modèle d’une chorégraphie musicale. Manifestement inspiré par l’âme du regretté Bill Evans, ce qui est loin d’être un tort, le pianiste a convié pour ce pas musical trois piliers de la scène montréalaise : Roberto Murray, saxophone soprano, alto et baryton, Adrian Vedady, contrebasse et Alain Bastien à la batterie. Oscillant entre des modèles post-bop : Mille Orchidées, Encodage et U-Bahn et des ballades qui pourraient devenir des modèles : Présage, Récif, Yves Léveillé tisse un album remarquable, profondément sensible avec la plus grande aisance. Son jeu comme celui de ses acolytes assure une parfaite complémentarité à une certaine idée du jazz ou inventivité, précision et puissance expressive s’imposent. 4.5 sur 5.

pour en savoir : www.yvesleveille.ca

par Christophe Rodriguez


 Samuel Blais - New Angle : 1 des 7 meilleurs CDJazz 2010 et gagnant Prix Opus Disque Jazz

9 septembre 2010

Preuve que la rentrée de l'automne 2010 est bien arrivée, puisque nous sommes en présence de la première nouveauté québécoise : New Angle du jeune saxophoniste alto Samuel Blais. Comme le souligne si bien Rémi Bolduc, altiste de premier plan, compositeur et professeur de l’altiste en question : « J’ai été charmé par son jeu et son approche du jazz (…) et j’espère que vous aurez autant de plaisir que moi à écouter la voix d’un artiste important de la scène du jazz d’aujourd’hui ». Comme il n’est pas dans notre intention de contester ces propos, affirmons que cette nouveauté à haute dose d’octane fait croire en l’avenir. Sous des motifs relativement « free-jazz », le jeune altiste s’exprime avec beaucoup de fougue, un sens certain de la répartie : New Angle, Interludio Obscuro, une connaissance parfaite du mot ballade : Souvenir Effacé et plus encore, un réel talent de compositeur. Avec une oreille un peu exercée, tout n’est pas « facile » au premier abord, New Angle peut être considéré comme l’un des grands disques de la présente saison.

New Angle a été recompensé du Prix Opus - disque de l'année 2010-2011 Jazz.

pour en savoir : http://www.myspace.com/samuelblais

par Christophe Rodriguez


 Alain Caron - Septentrion

2 septembre 2010

Depuis son aventure avec le groupe UZEB dont il fut l’un des cofondateurs, le bassiste Alain Caron est devenu une icône en la matière. Vénéré par des légions de bassistes électriques (il suffit de consulter la revue Bass Player), cet interprète qui manie avec une aisance peu commune le funk puissant, presque incendiaire, « tourne » aux quatre coins du globe. Dans la même semaine où il est de passage au Festival de jazz de Rimouski, il mettait en marché un septième disque : Septentrion dont nous vous en dévoilons les couleurs. Renouant avec une source qui lui est chère : le jazz-fusion, nostalgiques, passionnés et apprentis bassistes trouveront de quoi alimenter leur passion. Entouré d’une puissante équipe multinationale : Pierre Côté, Jean-Marie Eckay, Frank Gambale, guitares, John Roney, Otmaro Ruiz,  Tony Raymond, piano, Christophe Raymond, violon et Damien Schmitt, batterie, Alain Caron signe un véritable disque tout fusion : Double Action, Cross Checking, Soleil Rouge qui rappelle à bien des égards, un courant presque disparu. Du beau travail qui souligne le talent d’un artiste complet.

pour en savoir plus : alaincaron.com

par Christophe Rodriguez


 Yoel Diaz Cuban Jazz Session - Encuentros

19 août 2010

D’une boite de jazz à l’autre de Montréal et du QC, le jeune pianiste cubain Yoel Diaz anime pour notre plus grand plaisir ses soirées cubaines. Sept ans après Te Liego, il revient sous la forme de rencontre avec un jazz cubain de forme classique où l’écriture en forme de dentelle subjuguera même les plus sceptiques. Entourés du contrebassiste Alex Bellegarde, du percussionniste Eugenio « Kiko » Osoria, du chanteur Jesus Cantero et de la brillante flûtiste Nathalie Picard qui a saisi les moindres subtilités du clave, les effluves de La Havane font instantanément apparition dans votre salon. Cette nouveauté qui est tout sauf tape-à-l'œil vous fera vite oublier embouteillages et autres cieux grisonnants avec : Floretine, Son Para Piano et Otro Bolero.  L’attente fut bienvenue!

pour en savoir plus : myspace.com/yoeldiazcubanjazzsession

P.S. : En concert-lancement mercredi le 25 août au Upstairs

par Christophe Rodriguez


 Elizabeth Shepherd - Heavy Falls the Night

5 août 2010

À mi-chemin entre le jazz et une certaine forme de pop réfléchie, la chanteuse Elizabeth Shepherd a de quoi séduire une jeunesse pour qui le jazz est une « musique de vieux ». À la voix altière, jeune et athlétique, la pianiste-chanteuse vogue sur des mers sensibles aux compositions très fines qui demandent une écoute attentive. Accompagnée d’un fort contingent : deux contrebassistes, pas sur toutes les plages ainsi que de deux guitaristes et un percussionniste, nous sommes en présence d’un disque consistant qui fait appel à l’imagination. What Else, titre phare, Seven Bucks ainsi que A Song For Dinah Washington vous convaincront.

pour en savoir plus :  myspace.com/elizabethshepherd

par Christophe Rodriguez


 Seamus Blake Quintet - Live At Smalls

22 juillet 2010

Malgré des ventes de disques souvent anémiques, il faut saluer l’apparition de cette petite compagnie de disques (Smalls Live) qui ouvre ses portes, au jazz devant public. Des quinze titres maintenant disponibles et enregistrés au club de jazz Smalls de New York, nous avons retenu celui du jeune saxophoniste ténor Seamus Blake, redoutable corsaire de la note bleue, « coltranien » dans l’âme et surtout très dynamique. Entouré d’une superbe équipe, dont le pianiste David Kikoshi et le très cinglant batteur Bill Stewart, il livre un concert  à la hauteur de nos attentes. De superbes lignes mélodiques, beaucoup d’aplomb et un sens du travail de groupe que plusieurs devraient imiter.

pour en savoir plus : www.seamusblake.com

de Christophe Rodriguez

 


 Yves Léveillé Eri Yamamoto - Pianos

8 juillet 2010

Pianiste, compositeur et surtout coloriste à la manière de Satie, Yves Léveillé peaufine chaque nouveauté avec un soin méticuleux. Après son séjour à New York qui nous a donné l’envoutant Soho (Effendi), il nous fait découvrir la pianiste américaine Eri Yamamoto, grande dame des quatre-vingt-huit touches et fine styliste. Avec Pianos, véritable duo dont sont évacués les standards, nous sommes en présence d’un acte créatif qui comprend huit plages originales où chacun trouve le temps de s’exprimer. Oscillant entre sept et onze minutes, toutes ces œuvres sont les facettes d’un grand livre de pensées ou s’entremêlent : Montréal Dance, Zone Indigène, Pantomine, Pour ainsi dire ou Redwoods. Un véritable travail de cohésion qui n’est pas sans évoquer : Keith Jarrett, Ahmad Jamal et l’infinie douceur d’un Bill Evans. Du jazz intelligent et plus qu’accessible.

pour en savoir plus : yvesleveille.ca

par Christophe Rodriguez


 Félix Stüssi 5 avec Ray Anderson - Hieronymus

3 juin 2010

Feu Bernard Primeau, batteur aimé de tous et chef d’un clan redoutable, avait croisé le fer avec le redoutable tromboniste Ray Anderson. Le pianiste Félix Stüssi, homme de toutes les jam-sessions et interprète caméléon poursuit donc, cette aventure. Le concert du 29 juin est en hommage à Len Dobbin, regretté chroniqueur qui s’est éteint brusquement aux Upstairs pendant le 30e FIJM doit jubiler sur son piédestal céleste. Ah mes aïeux, quel disque jouissif, ou le swing corrosif de maître Stüssi nous rappelle que le jazz est tellement matière vivante à côté de bien des inepties commerciales et qu’il faut absolument préserver cette note bleue.  Ray Anderson, invité de grande classe, n’est pas sans évoquer le Jimmy Kneeper du groupe Workshop de Mingus, sans toutefois faire de l’ombre à ce quintette soudé ou émerge un Alexandre Côté (sax alto/soprano) royal et un Félix, grand architecte du tout. Vous aurez compris que cette nouveauté est incontournable!

Félix Stüssi 5 + Jean-Nicolas Trottier / étaient en concert en hommage à Len Dobbin / FIJM 2010 - Mardi 29 juin - 18 h - L'Astral 

Pour en savoir plus, visitez felixstussi.com

Par Christophe Rodriguez


 Dave Watts - Will It Rain

20 mai 2010

Contrebassiste du trio de la pianiste Julie Lamontagne et musicien fort recherché, Dave Watts signe avec Will It Rain, un très beau disque. Sous des formes contemporaines se cache un souci de l’écriture, une poésie qui n’est pas sans évoquer l’univers de Gil Evans et bien entendu, le Miles Davis acoustique des années soixante.   De Rooster à Will It Rain jusqu'à Zaballos, le pilier de cette nouveauté à pour nom; Dave Mossing, trompettiste fort méconnu qui a certainement bien écouté les maitres que furent : Freddie Hubbard, Woody Shaw, Miles Davis comme il se doit et dans une moindre mesure; Lee Morgan. À écouter dans le calme, pour bien saisir les « coups de pinceau » harmoniques du contrebassiste.

Pour en savoir plus : myspace.com/davewattsmusic

par Christophe Rodriguez


 Rafael Zaldivar - Life Directions (1 des 7 meilleurs CDJazz 2010)

6 mai 2010

Vainqueur du 4e Concours Jazz en Rafale, le seul qui permet de se faire reconnaître en dehors des grands festivals, le jeune pianiste cubain Rafael Zaldivar ne devrait pas rester inconnu. En douze pièces, dont la plupart sont originales, il rend hommage à sa ville natale, femme, mère et esprit cubain comme il se doit. Moderne dans son approche, percussif et funky à souhait, il nous sert à judicieux mélange de jazz métissé ou plane les ombres de : Chucho Valdès,  Thelonious Monk : Off Minor, Four In One , Bud Powell très certainement et Roberto Fonseca pour la connexion cubaine. Un brin de classicisme conjugué au temps présent. Bravo!


pour en savoir plus : http://www.myspace.com/leonardorafaelzaldivar

par Christophe Rodriguez


 Dave Liebman Evan Parker Tony Bianco - Relevance

22 avril 2010

Attention, jazz incantatoire à l’horizon! Beaucoup moins présent de nos jours, le jazz avant-gardiste, modèle John Coltrane années 60, Albert Ayler et tutti quanti a encore des adeptes, mais de l’autre côte de l’Atlantique. Si le genre vous convient, plus besoin de dépenser des fortunes puisque la petite maison de disques montréalais Red Toucan nous offre une rencontre au sommet. Sur le mode d’une longue suite : Relevance divisée en quatre phases, les saxophonistes Dave Liebman/ Evan Parker soutenu par le batteur Tony Bianco ouvre une boite à surprise. De longues improvisations brulantes, beaucoup d’audaces , bref du jazz décapant.

Pour en savoir plus : www3.sympatico.ca/cactus.red/toucan/


Par Christophe Rodriguez


 Richard Gagnon Trombones Actions + Steve Davis (1 des 7 meilleurs CDJazz 2010)

22 avril 2010

Pilier des grands orchestres montréalais, le tromboniste Richard Gagnon poursuit sa quête avec ses confrères. Prenez six trombonistes d’ici, une fine lame américaine : Steve Davis et vous obtiendrez rapidement une recette gagnante. Onze plages originales gorgées de swing, précisons-le et surtout, une écriture intelligente qui « sent » les années de métier. Bien évidemment, on songe aux regrettés Frank Rosolino, J.J. Johnson, Lawrence Brown, mais sans imitation. Il fallait un brin de folie et du courage pour se lancer dans une telle aventure, mais le résultat est à la hauteur. Ce travail d’ensemble aux solistes exemplaires : Jean-Nicolas Trottier, David Martin, Richard Gagnon sans oublier Steve Davis,  cultive la variété des échanges dans un esprit où le jazz est roi.

Pour en savoir plus : www.richardgagnon.net


Par Christophe Rodriguez


 Chet Doxas Quartet - Big Sky

8 avril 2010

Véritable piliers d’un jazz montréalais qui est tout sauf ennuyeux, les frères Doxas : Chet Doxas, saxophone ténor et Jim Doxas, à la batterie, nous invitent à « savourer » ce nouveau crû. Réalisé sous le nom de Chet, saxophoniste expérimenté dont les racines partent de John Coltrane à Michael Brecker, Big Sky est un disque consistant, enrichissant qui fait une large part aux  compositions originales. Ce quatuor dynamique : Benoit Charest, guitare, Zack Lober, contrebasse et Jim Doxas, à la batterie est aussi une belle carte de visite pour Benoit Charest qui déploie,  des trésors d’inventivité comme de sensibilité. De For Jim à Big Sky, la pièce titre et de Blue 23 à Goodbye, hommage au regretté Jimmy Giuffre, nous sommes en présence d’un très beau disque.

pour en savoir plus : www.chetdoxas.com


par Christophe Rodriguez


 Joe Sullivan Sextet - Voices

25 mars 2010

Professeur, trompettiste et chef d’orchestre, le discret Joe Sullivan est partie intégrante du paysage montréalais. Pour ce quatrième disque et le deuxième en sextet, il retrouve de vieux complices, tous aussi aguerris les uns que les autres dont le saxophoniste André Leroux, probablement le plus inventif des souffleurs, Jean Fréchette, saxophoniste baryton et pilier du grand orchestre de Vic Vogel, l’incontournable pianiste André White, etc. Oscillant entre ballades : Voices, Another song for Sarah et pièces au caractère forgé : Cycles of blue, The mighty MissinaibiJoe Sullivan, disciple évident du trompettiste Tom Harrel quand ce n’est pas l’ombre de Chet Baker cultive les ambiances plus que les modèles. Moderne dans son essence, toutes les compositions forment une carte postale ou la beauté sombre du jazz s’exprime à merveille.

Pour en savoir plus : www.myspace.com/jsbigband


par Christophe Rodriguez


 Denis Chang - Deeper Than You Think

11 mars 2010

Pilier de la scène jazz montréalaise et du QC, le guitariste montréalais Denis Chang propage la bonne note et toujours, sous le signe de Django Reinhardt, père de style manouche. Après Flèche d’Or (Hot Club Records/ SRI) qui reçut un accueil des plus chaleureux, il récidive dans un format semblable sous Deeper Than You Think. Entouré du méconnu, mais oh combien précieux violoniste Carmen Piculeata, du guitariste Romain Vilemain et du contrebassiste Paul Vandyk, le jazz manouche est une nouvelle fois à l’honneur. En quatorze plages, autant dire un menu consistant, nous retrouvons : Flèche d’Or (D. Reinhardt), Savoy Gypsy Swing (T. Schmidt) , Manha de Carnival, répertoire brésilien et...Can’t Take My Eyes Off Of You, vieil héritage du disco « pur jus ». Un disque résolument joyeux, très bien construit qui sent le printemps et les festivals à venir!

Pour en savoir plus : www.denischang.com


par Christophe Rodriguez


 Christine Jensen - Treelines

25 février 2010

Vendredi, le 19 février, 2010, dans le cadre du Festival Montréal en Lumière, la saxophoniste montréalaise Christine Jensen présenterait son dernier-né : Treelines. Mettant en vedette sa sœur Ingrid Jensen, une des rares femmes trompettistes qui naviguent avec subtilité dans le monde assez fermé des cuivres, vous découvrirez huit compositions richement travaillées. En ascendance avec le travail du regretté compositeur Gil Evans, la saxophoniste/compositrice nous a « concocté » un disque qui ressemble à un travail de coloriste. Des paysages se dessinent : Dropoff, Seafever, Western Yew, un clin d’œil au blues : Dark and Stormy Blues qui n’est pas sans évoquer le Stormy Monday (Albert King/ Stevie Ray Vaughan) et plus encore. Un disque ancré dans le temps où les musiciens trouvent un écrin royal, avec comme perle la trompettiste Ingrid Jensen.

Pour en savoir plus : www.christinejensenmusic.com


par Christophe Rodriguez


 Tomisheep - Rhodes Trip

11 février 2010

Pianiste, claviériste et surtout concepteur sonore dans le domaine pop/commercial, le hongrois Tomisheep rend hommage au Fender Rhodes. Cet instrument légendaire (Stevie Wonder, Bill Evans, Herbie Hancock) devient entre les mains du claviériste, un véritable objet à remonter le temps qui fera le bonheur des nostalgiques comme des « bidouilleurs », période Blue Note, Columbia années 70. Avec une puissante équipe : Alex Bellegarde, contrebasse électrique, Eduardo Sanchez, trompette, Richard Lemoine, guitare, DJ 7D et DJ Pocket aux tables, ce Rhodes Trip s’avère dansant et « tripatif » selon la formule de Jacques Languirand. Sonorités wah-wah à l’appui, trompette amplifiée, miniatures rythmiques héritées de l’incontournable Weather Report, tout y est pour que le passé se conjugue au présent. Sans rien réinventer ou presque, Tomisheep offre un disque agréable qui devra absolument se solder par un concert. Nous y serons!

Pour en savoir plus, www.myspace.com/tomisheep

Par Christophe Rodriguez


 Ensemble Rémi-Jean Leblanc

28 janvier 2010

Acadien de naissance et montréalais d’adoption, le jeune bassiste Rémi-Jean Leblanc a rapidement fait sa marque. Du très beau Spectrum (Yannick Rieu) à L’Ascenseur (Carl Naud) et du Festival International de Jazz de Montréal à plusieurs tournées européennes, le talent est bien présent. Avec plusieurs complices de haut vol : Yannick Rieu, saxo soprano, Chet Doxas, sax alto,  Jean-Sébastien Williams, guitare, etc., il nous invite à découvrir neuf compositions, dont une en forme de triptyque : T’en as eu assez, sous le signe d’une esthétique développée qui n’est pas sans rappeler les univers du guitariste Pat Metheny. Une  prééminence moderne sous le signe de différentes atmosphères soigneusement travaillées. À écouter patiemment pour apprécier les talents de bassiste/compositeur d’un musicien qui promet beaucoup. 

Rémi-Jean Leblanc - basse, contrebasse
Chet Doxas - saxophone soprano
Yannick Rieu - saxophone alto
Jean-Sébastien Williams - guitare
Jocelyn Tellier - guitare
John Roney - piano
Samuel Joly - batterie

Par Christophe Rodriguez


 Night Dreamer - Michel Dubeau

28 janvier 2010

Incontournable de la scène Montréal/QC, le saxophoniste/flûtiste Michel Dubeau rend hommage à son idole : Wayne Shorter. Avec trois musiciens importants, dont la très fluide pianiste Andrée Boudreau, nous parcourons attentivement des pièces monumentales : House Of Jade, Footprints, Night Dreamer, revues et toujours d’actualité. Loin du disque d’ambiance, Night Dreamer est le travail d’un quartette de passionnés qui nous font redécouvrir toute la beauté, souvent sombre d’un très grand interprète. Disponible sur 123jam.com ou CDbaby.com

Michel Dubeau - saxophone/flûte
Andrée Boudreau - piano
Richard Dupuis - basse
Alain Boyer - batterie

Pour en savoir plus, myspace.com/micheldubeau

Par Christophe Rodriguez


 Elisabeth Kontomanou - Siren Song

14 janvier 2010

Après avoir connu les hauts et les bas de la profession, Elisabeth Kontomanou commence à récolter certains lauriers. Le CD est arrivé un peu tard pour installer cette nouveauté dans nos listes prioritaires de la période du temps des fêtes, il est toujours temps de se rattraper. Avec le temps comme chantait si bien Léo Ferré, Elisabeth semble avoir mis de côté les effets de style et autres lourds arpèges pour un jazz somptueux aux arrangements finement travaillés. Soutenue par l’Orchestre National de Metz et son quartette, la chanteuse évoque certains grands noms : Come Sunday - Mahalia Jackson, At Last - Etta James, I Put A Spell on You - Nina Simone, A Flower Is A Lonesome Thing - Billy Strayhorn, sans toutefois se complaire dans la reprise. Un grain torride, des accentuations qui laissent bouche bée et ne l’oublions pas, un orchestre symphonique à la hauteur. Une année 2010 qui débute sur une très belle note.


Pour en savoir plus : www.myspace.com/elisabethkontomanou

de Christophe Rodriguez


Facebook Twitter Youtube