Sortiesjazznights.com

English

Annoncez | Contact

TOUTE L'ACTUALITÉ JAZZ DU QuÉBEC DEPUIS 2003

JazzBulletin   -   jeudi 19 janvier 2017 au mercredi 1 février 2017

Recevez gratuitement le JazzBulletin par courriel ou rss chaque jeudi!

Tous les événements jazz du QC dans les clubs, restos, concerts, bars, cafés et festivals !

RSS

Bulletin SJNPRO

Pour les musiciens
et professionnels
du jazz

Un de mes coups de coeur du Winter Jazzfest de NY, le bassiste Omer Avital et son Quintet au Zinc Bar, vendredi le 6 janvier.

omer_avital_150X150.jpgUn de mes coups de coeur du Winter Jazzfest de NY, fut le bassiste Omer Avital et son Quintet au Zinc Bar, vendredi le 6 janvier au Marathon Day 1. Je l'avais vu et filmé avec son Quartet au Upstairs en 2012 et c'était un réel plaisir de le revoir. Je l'ai rejoint pour quelques questions à son domicile quelques jours après le concert.
------------------------------------------------------------
CT - Omer, super concert au Zinc la semaine passée, quelle est l'importance de vos racines dans votre musique?
------------------------------------------------------------
OA - C'est une partie intégrante de ce que je fait et ça varie selon la période de ma vie. J'ai été élevé avec un certain genre de musique, j'ai ensuite entendu toutes sortes de musique et je suis tombé en amour avec le jazz, le blues et la musique du Moyen Orient. J'ai étudié et joué ces musiques a fond, j'ai ensuite re-découvert mon héritage et mes traditions, qui est très riche, que ce soit les différentes musiques de l'Afrique du Nord, la musique yemeni en général et la musique du Levant. A certaines occasions c'était plus naturel et d'autres fois j'ai étudié ces musiques, par example j'ai étudié le oud et la musique spécifique à cet instrument. Donc ça s'est intégré dans ma vie et ma musique. Je joue surtout du jazz qui est une musique qui se laisse pénétrer et influencer par ces autres styles tout est demeurant ce que c'est.
------------------------------------------------------------
CT - C'était une première pour ce Quintet à NY...
------------------------------------------------------------
OA - Ce groupe existe avec des pauses depuis une dizaines d'années, les dernières 3-4 années ont été stables et en croissance. C'est mon 3e quintet et celui-çi est très très bon. Je suis très excité de jouer avec ce groupe, en fait tout le monde est bien excité et oui c'est une première pour ce Quintet à NY. Le pianiste Eden Ladin s'est joint à nous cet été. On a enregistré le nouvel album prévu pour l'automne tout de suite après le concert du Zinc et la musique qu'on a joué sera sur l'album.  On part en tournée la semaine prochaine et ça commence avec un grand concert à l'opéra de Tel Aviv avec deux très grands chanteurs de la région, Ravid Kahalani, un chanteur Yemeni et Haya Samir, une des plus grandes chanteuses du coin. On jouera donc un peu plus de musique du Moyen Orient avec ce quintet, ce qu'on a jamais fait dans ce genre de mise en scène. Ensuite on sera à Milan en Italie, ensuite la France, la Suisse, et Londres...et ça continue. On sera en tournée chaque mois en Europe.
------------------------------------------------------------
CT - Vous avez joué "Beauty and The Beast"...très belle pièce et un peu familière...
------------------------------------------------------------
OA - Je comprends cette familiarité. Mon explication - et j'ai déjà entendu ce commentaire sur mes pièces - est que j'écris sans filtre, quand j'écris une pièce et qu'elle est bonne, c'est pas vraiment moi qui l'écris, je ne fait que l'entendre. Je l'ai entendue où? Je sais pas, ça viens comme ça. Donc ce sentiment de familiarité est présent quand je compose. Ça c'est la réponse spirituelle, la réponse pratico-pratique c'est que je suis influencé par plein de choses tout le temps, j'aime la bonne musique de partout au monde et j'essai d'en mettre dans ma musique, donc une pièce comme Beauty and The Beast, quand vous l'entendez la première fois, vous vous dites c'est la chanson parfaite et elle bonne telle quelle, il y a un vibe des années soixante et un peu de Wayne (Shorter) et un peu d'Herbie (Hancock). Ça peu aussi vous rappeler une musique européenne moderne avec un peu de soul. C'est un peu tout ça. Je l'ai écrite en partie quand j'étais à l'Université de Jérusalem il y 14 ans où j'étudais la composition classique et aussi après une dizaine d'années à NY avec un style différent. A cette époque j'écoutais du Bartok et du Stravinksi et j'ai écris plein de trucs que j'ai jamais publiés. Donc il y a des idées sur ce morceau qui viennent de cette période ou je tentais d'être plus chromatique et moderne. C'est ça l'histoire de cette pièce. Elle est très différente de mes autres pièces. Le saxophoniste Greg Tardy l'a enregistré sur son dernier album., Chasing After The Wind.
------------------------------------------------------------
CT - Tu as toujours d'excellent batteurs...a Montréal au Upstairs en 2012 que j'ai filmé "One" - tu y étais avec Jonathan Blake et au Zinc Bar tu étais avec Ofri Nehemya...est-ce qu'un bassiste
a une façon différente de choisir un batteur?
------------------------------------------------------------
OA - Tout le monde est à la recherche de ce genre de batteur mais tu as peut-être raison, j'ai jamais pensé à ça de cette façon. J'ai joué avec toutes sortes de batteurs mais je n'ai pas vraiment de style de batteur avec qui j'aime jouer. Évidemment la connection avec le batteur est important, je suis donc à la recherche d'un certain niveau de précision et de drive.
------------------------------------------------------------
CT - Tes bassistes préférés?
------------------------------------------------------------
OA - Je pense que j'ai transcrit et appris la musique de quasiment tout les bassistes, j'ai eu des périodes, comme tout le monde. A un moment donné ça m'a aider à créer mon son pour que je me différencie. J'ai beaucoup de préférés...tout le monde!. Ray Brown pour son swing, ses solos et le sourire dans son jeu, Ron Carter pour ses lignes et basse et son jeu smooth, Charlie Haden pour ses mélodies, Garrison pour le feeling, Scott LaFaro pour le courage, Mingus pour le soul...c'est sans fin...Jaco Pastorius au début et aussi...Eddie Gomez. A un moment donné j'ai essayé de découvrir tout ce qui me tombait sous la main...Sam Jones était aussi un de mes préférés. Donc toutes sortes des bassistes selon la périodes. Après je me suis intéressé aux saxophonistes comme Charlie Parker, la transcription des solos de sax et de piano m'a aidé afin de m'éloigner d'un son de basse dans mes solos, je voulais jouer des solos comme un saxophoniste.
------------------------------------------------------------
CT - Si vous pouviez jouer avec n'importe qui, mort ou vivant, ça serait qui?
------------------------------------------------------------
OA - Il y en a tellement...Beethoven jouant le 9e Symphonie, aussi Charlie Parker, juste pour être autour de lui, évidemment tous les grands...comme Art Blakey, Elvin Jones. Elvin Jones est un de mes musiciens préférés, c'est une des mes plus grandes influences dans ma musique parce qu'il a re-invité le rythme. Tout mon rythme est influencé par Elvin Jones. Je connais plein de monde qui ont joué avec lui mais je n'ai pas eu ce plaisir, je l'ai entendu souvent et sa musique m'intrigue, elle est magique. J'aurais aimé jouer avec Bud Powell et aussi...Jimmy Hendrix.
Plus jeune j'essayais de comprendre comme le cerveau de Charlie Parker fonctionnait, aussi Beethoven et Mozart.  Zohar Argov - un des très grands chanteurs Yemini, une des mes idoles, j'ai été élevé sur sa musique, il changea une certaine façon de chanter. J'aurai aimé jouer un moment avec lui.

------------------------------------------------------------
Omer Avital Quintet : Omer Avital - basse / Asaf Yuria - sax / Alexander Levin - sax / Eden Ladin - piano et claviers / Ofri Nehemya - batterie
------------------------------------------------------------
Listes des pièces du Vendredi 6 janvier au Zinc : Daber Elay Africa  / Turkish Coffee Blue / Beauty and the Beast  / Immigration  / One Man's Light Is Another Man's Night  / Bombolero
------------------------------------------------------------
Pour en savoir plus : www.winterjazzfest.com

Entrevue : Claude Thibault, Éditeur
sortiesJAZZnights.com

Cette primeur est présentée en collaboration avec Twigg Musique


L'harpiste Edmar Castaneda, un autre de mes coups de coeur du Winter Jazzfest, samedi le 7 janvier.

edmar_castaneda.jpgLe harpiste Edmar Castaneda était également au Winter Jazzfest, le Marathon Day 2, samedi le 7 janvier 2017 avec son World Ensemble. Sa musique est un mélange fort intéressant d'une musique folkorique colombienne - le llanera - et le jazz. C'était la première fois que j'entendais du jazz sur une harpe et c'était singulier. Voici le bref échange que j'ai eu avec Edmar qui était chez lui a Queens.
------------------------------------------------------------
CT - Le Edmar Castaneda World Project, c'est votre principal projet?
------------------------------------------------------------
EC - J'ai plusieurs projets mais le World Ensemble c'est tout nouveau, un ensemble de neuf musiciens du monde entier...Israel, Suisse, Chile, NY, Colorado et Colombie...
------------------------------------------------------------
CT - L'instrumentation du World Ensemble est unique et le lien entre la harpe, l'harmonica, la flûte et le trombone très intéressant...pourquoi cette combinaison?
------------------------------------------------------------
EC - En fait j'ai choisi cette instrumentation surtout à cause des musiciens. Je joue souvent avec ces musiciens et on se connait bien. Chacun à sa façon de jouer...et une passion pour la musique. De plus chacun apporte l'influence de sa culture, son pays et sa musique dans le World Ensemble. J'ai donc réuni mes amis et fait des arrangements pour ces instruments (flute/soprano sax/harmonica/trombone) comme une grande harpe, et en fait c'est ce que je joue avec ma main droite, avec le support du piano. J'ai orchestré le World Ensemble comme une grande grande harpe. Et chacun a un son. J'adore comment ils jouent.
------------------------------------------------------------
CT - Comment avez-vous commençé à jouer la harpe?
------------------------------------------------------------
EC - En fait tout ça commença quand j'avais 7 ans, je dansais sur le llanera, une musique typique colombienne. La harpe est le principal instrument de cette musique des plaines de la Colombie et du Vénézuela...C'était la première fois que j'ai entendais la harpe, j'ai commençé à l'étudier quand j'avais 13 ans.
------------------------------------------------------------
CT - Et le jazz?
------------------------------------------------------------
EC - Quand j'ai eu 16 ans on a déménagé a NY et c'est là que j'ai entendu du jazz pour le première fois. J'ai découvert Charlie Parker, Duke Ellington, Miles et je suis tombé en amour avec le jazz.
------------------------------------------------------------
CT - Avec le jazz, avez-vous re-inventé votre façon de jouer la harpe?
------------------------------------------------------------
EC - Oui, en jouant la basse, les accords et la mélodie, tous en même temps. Et en fait j'ai étudié la trompette au collège pour mieux comprendre le language du jazz, ce que je pouvais pas faire avec la harpe. Donc la trompette a été un pont pour moi, afin de comprendre et jouer le jazz. Ma musique est influencée par la musique folklorique colombienne, le llanera ainsi qu'un mélange de musique africaine, brésilienne, jazz, funk, musique urbaine de NY, et de l'improvisation. Parce que la harpe est diatonique, j'ai du créer une façon de jouer les demi -tons et l'éloigner du son diatonique typique de la harpe, et afin de pouvoir créer divers modes et possibillités. J'avais déjà changé l'aspect de la harpe, les cordes et autres trucs mais cette harpe que je joue actuellement à été fabriqué par la compagnie française Camac, c'est donc une collaboration. Ils ont crée les leviers qui me permettent de jouer les demi-tons. C'est la EC Llanera.
------------------------------------------------------------
CT - Êtes-vous influencé par les bassistes?
------------------------------------------------------------
EC - Oui, comme Jaco Pastorius par exemple. Il y en a tellement, j'apprends d'eux, comme avec John Patittuci avec qui je joue. Marcus Miller aussi.
------------------------------------------------------------
CT - Si vous pouviez jouer avec n'importe qui mort ou vivant, ça serait qui?
------------------------------------------------------------
EC - Je jouerais avec Dieu, et je serai heureux.
------------------------------------------------------------
CT - Un moment WOW de votre carrière?
------------------------------------------------------------
EC - Il y en a tellement mais un moment WOW serait quand j'ai joué avec Paquito D'Rivera pour le film Calle 54 au Beacon Theatre, je venais de terminer mes études collégiales et j'étais très jeune. Wow.
------------------------------------------------------------
CT - Et tes projets à venir?
------------------------------------------------------------
EC - Une tournée mondiale avec la pianiste Hiromi incluant un concert au Festival International de Jazz de Montréal, le 30 juin 2017.
------------------------------------------------------------
Edmar Castaneda World Ensemble : Edmar Castaneda - harpe /  Sholomi Cohen - sax / Marshall Gilkes - trombone / Itai Kriss - flûte / Andrea Tierra - voix /  Gregoire Maret - harmonica /  Pablo Vergara - piano, claviers /  Dave Silliman - percussions / batterie
------------------------------------------------------------
Liste des pièces du samedi le 7 janvier au New School : Entre Cuerdas / For Jaco / Jesus de Nazareth / Carrao Carrao / Quita Pesares
------------------------------------------------------------
Pour en savoir plus : www.winterjazzfest.com

Entrevue : Claude Thibault, éditeur
sortiesJAZZnights.com

Cette primeur est présentée en collaboration avec Twigg Musique


Les finalistes dans les catégories : concert de l'année, disque de l'année, créations de l'année jazz et musiques du monde au 20e Prix Opus qui aura lieu le 5 février 2017 : Rémi Bolduc, Beth McKenna, l'Orchestre national de jazz de Montréal, Christine Tassan et Les Imposteures, Litania Projekt de Jacques Kuba Séguin, Lorraine Desmarais, Yannick Rieu, Jean Derome et plus.

Gala Opus 2017 150X111.jpgChaque année le Conseil québécois de la musique (CQM) souligne les meilleurs productions musicales (sept. à sept.) en classique, jazz, contemporain, etc au Prix Opus.

Félicitations à ces finalistes dans les catégories jazz et musiques du monde au 20e Prix Opus pour la période de Sept. 2015 à  Sept. 2016.

Concert de l'année - Jazz and musiques du monde :


Rémi Bolduc Jazz Ensemble : Hommage à Dave Brubeck avec Jerry Bergonzi : Rémi Bolduc, direction, 14 novembre 2015
Beauté nordique : Jean-François Bélanger, 19 novembre 2015
« Home Montreal » Beth McKenna Jazz Orchestra : Beth McKenna, direction et composition, 24 mars 2016
Classiques du Jazz : Orchestre symphonique de Laval, Alain Trudel, trombone, Gene DiNovi, piano, 26 mars 2016
L’Orchestre national de jazz invite Oliver Jones : Christine Jensen, direction, Maison Symphonique, 7 juillet 2016

Disque de l'année - Jazz and musiques du monde :

Entre Félix et Django - Christine Tassan et Les Imposteures
Litania Projekt avec Le Quatuor Bozzini - Jacques Kuba Séguin, Frédéric Alarie, Jonathan Cayer, Jim Doxas
Danses Danzas Dances - Lorraine Desmarais Big Band
Raga Charukeshi - Jonathan Voyer, Shawn Mativetsky, Samskara
Yannick Rieu Da Li - Yannick Rieu, Samuel Joly, Jean-Sébastien Williams, François Lafontaine, Joe Grass

Créations de l'année

« Home Montreal » - Beth McKenna Jazz Orchestra, Beth McKenna, direction et composition, 24 mars 2016
Kissland - Martin Bédard, Électrochoc no 6 : Martin Bédard / Louis Dufort, Réseaux des Arts Médiatiques, 7 avril 2016
L’argent - Jean Derome, Ensemble SuperMusique : Jeux de pistes, Productions SuperMusique, 8 avril 2016
Adagio, Arioso - Denis Gougeon, Le retour de l’enfant prodige et l’univers romantique, Orchestre de chambre I Musici de Montréal, 5 mai 2016
Quatuor no 1, Avant la nuit - Éric Champagne, Ainsi la nuit, Quatuor Molinari, 27 mai 2016

Le 20e Gala Opus aura lieu dimanche le 5 février à la Salle Bourgie de MBAM est est organisé par le Conseil québécois de la musique -

Pour liste complète des finalistes c'est ici


La 18e édition de L’OFF Jazz de Montréal aura lieu du 5 au 14 octobre 2017 dans plusieurs lieux culturels de la métropole - les musiciens et musiciennes désireux de présenter une proposition de concert devront le faire avant vendredi, le 3 mars 2017.

cloture-OFFjazz_2016.jpgLa 18e édition de L’OFF Jazz de Montréal aura lieu du 5 au 14 octobre 2017 dans plusieurs lieux culturels de la métropole - les musiciens et musiciennes désireux de présenter une proposition de concert devront le faire avant vendredi, le 3 mars 2017.

Le dossier de présentation doit comprendre :
-un CD ou démo d’au moins trois pièces (format .wav idéalement, ou MP4).
-Titre du projet et une courte description de celui-ci.
-L’instigateur du projet et une brève biographie.
-La liste des musiciens (instrumentation) et des artistes impliqués.
-Une photo du leader ou groupe, format jpeg résolution 300dpi.
-Adresse courriel et postale, téléphone et liens Internet.

Nous acceptons les dossiers sous forme électronique et par la poste.Important : Si vous envoyez votre demande par courrier électronique, assurez-vous de ne pas envoyer des dossiers trop lourds. Un seul courriel par demande s.v.p.
Envoyer le dossier à l’adresse postale ou électronique ci-dessous.

Adresse postale :
L’OFF Festival de jazz de Montréal
Comité de la programmation
1097, rue St-Alexandre #305
Montréal, Québec
H2Z 1P8
CANADA

info@lofffestivaldejazz.com @ comité de la programmation
Informations : 514-524-0831


CDJAZZ par Christophe Rodriguez

Cerbère Jazz - Entêté

En ces temps où la musique se dématérialise de plus en plus, et, où il très difficile d’émerger, de jeunes loups se lancent dans l’arène. Quand ce chroniqueur reçoit un mot gentil de la part d’une formation au nom prédestiné : Cerbère Jazz (gardien en mythologie grecque), il fait une écoute attentive. Composé de Mäiko Dubuc au piano, Rémi Morissette à la guitare, Christian Pamerleau à la batterie et Sébastien Pellerin à la contrebasse, ce jeune quartet lançait en octobre dernier Entêté. Comme assez souvent, il n’y a point de standards à l’horizon, mais bien 11 plages personnelles aux accents poétiques, finement jouées. Très Bill Evans dans l’âme, avec un soupçon d’Hank Jones, sans oublier le Chick Corea des beaux jours (Now He Sings, Now He Sobs).

C’est à notre humble avis le pianiste Maïko Dubuc qui remporte la palme, avec un jeu fluide et constant, sans jamais oublier ses comparses. f Son jeu, sans toutefois innover en matière harmonique, offre une sonorité brillante et un toucher bien à lui, comme nous pouvons le constater avec la pièce-phare Entêté, ainsi que dans Mouvement perpétuel. À bien y penser, nous trouvons aussi dans cette formation, une filiation avec le trio MISC, soit celui du pianiste Jérôme Beaulieu. Se reposant aussi sur ses accompagnateurs, les phrases respirent et témoignent de l’intelligence du propos.

Si l’art du trio fut souvent évalué, nous pouvons affirmer que ces quatre musiciens ont de beaux jours devant eux, pourvu que vous leur donniez votre appui, coup de pouce nécessaire à l’éclosion de nouveaux talents d’ici, précisons-le.

Et pourquoi pas le faire à leur prochain concert, dimanche le 29 janvier prochain à 15h @ Centre Culturel de Pointe-Claire, 176 Chemin du Bord-du-Lac  514-630-1220

www.cerberejazz.com



Christophe Rodriguez est également chroniqueur/blogueur jazz, classique et livres au Journal de Montréal


TVJAZZ  23 mars 2012
Omer Avital Quartet - One - Upstairs, vendredi le 23 mars 2012


La chanteuse Kim Zombik lance « The Intimate Sky From Whence You Came » au Résonance, mercredi le 25 janvier.

animation bon plan Kim Zombik.gifUne voix chaleureuse avec des compositions originales!  Kim Zombik est une chanteuse de jazz originaire des États-Unis qui, guidée par son esprit d’aventure, a rejoint Montréal il y a plus de dix ans et s’y installe.

Depuis, son charme s'est fait sentir sur plusieurs scènes de la scène jazz québécoise, quand elle n'est pas à Tokyo, New York, Séoul, Toronto ou carrément en Sibérie. Très versatile, Kim a collaboré avec une grande variété de légendes musicales dont Olu Dara, Joe Hisaichi et le New World Japan Philharmonic Orchestra, Maceo Parker, Cecil McBee et The Wailers. Avec son projet qui a débuté en 2015, la chanteuse Kim Zombik nous offre « The Intimate Sky From Whence You Came”, un album composé exclusivement de pièces originales qui englobent des poèmes, de la pop et du jazz, un croisement cohérent et exaltant. Elle a écrit certaines des pièces, parfois les paroles et/ou les mélodies.

Kim dit : « Mon but était de recueillir des chansons et d'écrire des mots qui parlent de l'amour de la manière que je le comprends :  comme une portail pour le divin, l'amour enfant-parent, l'amour comme le pouvoir de faire un choix positif, de la joie et la création ». Une belle complicité se dégage entre Kim et ses musiciens qui sont tous sur ce très bel album. Ce sera dans une ambiance familiale et chaleureuse que Kim nous présentera son tout nouveau et fort sympathique projet!

Kim Zombik, voix et compositions
Kate Wyatt, piano
Andy King, trompette
Erik Hove, saxophone et flûte
Adrian Vedady, contrebasse
Andre White, batterie

Les pièces de l'album :

1. Chip Chip
2. Intimate Sky From Whence You Came
3. Little Bird
4. Gazebo Blues
5. Dusty Room
6. Big Chief
7. Vaak First

Mercredi le 25 janvier @18h15
Résonance
5175A Ave. du Parc   
514-894-7543
--------------------
Coco  coconette@gmail.com
Facebook / twitter
Coco Jazz, mardi soir dès 19h@ 100,1 CKVL FM


TVJAZZ  12 août 2011
Dave Turner Quintet - FestiJazz Mont-Tremblant, le 12 août 2011


TVJAZZ  15 octobre 2011
Eric Harding Quartet - The Vision - L'OFF Jazz 2011


TVJAZZ  2 mars 2014
Ben Charest Organ Trio - Warm Canto - Centre Segal, le 2 mars, 2014


TVJAZZ  8 janvier 2015
Beth McKenna Jazz Orchestra - Start - La Sala Rossa, le 8 jan 2015


TVJAZZ  19 avril 2016
Christine Tassan et les Imposteures - Entre Félix et Django - Lion d'Or, le 19 avril 2016


TVJAZZ  12 octobre 2016
John Hollenbeck et The Claudia Quintet - Sept. 9th (Wayne Phase) - L'OFF Jazz, le 12 oct 2016


TVJAZZ  15 décembre 2016
Entrevue Uzeb R3UNION avec Michel Cusson, Alain Caron et Paul Brochu - le 15 déc 2016


Facebook Twitter Youtube