Sortiesjazznights.com

English

Annoncez | Contact

TOUTE L'ACTUALITÉ JAZZ DU QuÉBEC DEPUIS 2003

JazzBulletin   -   jeudi 23 octobre 2014 au samedi 29 novembre 2014

Recevez gratuitement le JazzBulletin par courriel ou rss chaque jeudi!

Tous les événements jazz du QC dans les clubs, restos, concerts, bars, cafés et festivals !

RSS

Bulletin SJNPRO

Pour les musiciens
et professionnels
du jazz

Les voix du jazz seront à l’honneur durant la 3e semaine du 8e Festival international de jazz de Québec, jusqu'au 2 novembre !

FIJQ 2014_150x150_nouvelle version.gifAu 8e Festival international de jazz de Québec, les voix du jazz avec Holly Cole au Théâtre Petit-Champlain, lundi le 27 octobre, Halie Loren sera au Clarendon, mardi et mercredi les 28 et 29 octobre, Emilie Claire Barlow se produira avec l’OSQ au Grand Théâtre jeudi et vendredi les 30 et 31 octobre, Virginie Hamel et son ensemble Blue Gardenia de même que le crooner Colin Hunter seront au Château Frontenac, vendredi le 31 octobre, alors que Sonia Johnson et Cyrille Aimée seront au Théâtre Petit Champlain, samedi le 1er novembre.

La Salle des promotions du Séminaire de Québec présente 3 spectacles: André Leroux Quartet et Jazzlab Orchestra, mardi le 28 octobre, Yves Léveillée et le Fred Alarie Trio, mercredi le 29 octobre, ainsi que Ellis Marsalis et Gilles Bernard, samedi le 1er novembre.

Le pianiste Andy Milne présente son projet «Strings and Serpents», avec Rakalam Bob Moses Trio en 1ère partie au Musée de la civilisation, jeudi le 30 octobre, alors que le Musée national des beaux-arts du Québec présente le spectacle «Le jazz croise l’Inde» avec Neelamjit Dhillon et Adrian Vedady, samedi le 1er novembre.

À la Chapelle du Musée de l’Amérique francophone, le saxophoniste Yannick Rieu propose «A Love Supreme - 50 ans», avec en première partie le pianiste chinois Xia Jia, vendredi le 31 octobre.

La soirée de fermeture du Festival sera confiée à Ellis Marsalis et ses invités à la Basilique-Cathédrale Notre-Dame de Québec, dimanche le 2 novembre.

De plus, une foule de spectacles et d’activités se déroulent dans les salles et les bars de Québec jusqu’au 2 novembre!

Vivez le jazz à plein à Québec et découvrez la programmation complète au jazzaquebec.ca

Pour voir nos vidéos du concert Les Grands Québecois du jazz en hommage à Oscar Peterson le 16 oct au Théâtre Capitole, visitez notre section du FIJQ en cliquant ici


L’Orchestre national de jazz à L'Astral, jeudi le 30 octobre prochain à 20 h, artiste invité Samuel Blais, sous la direction de Christine Jensen, musique de Darcy James Argue.

onj_samuel_blais_150x150.jpgL’invité spécial de L’Orchestre national de jazz est le saxophoniste-compositeur Samuel Blais qui jouera et dirigera quelques-unes de ses oeuvres les plus récentes. En deuxième partie du concert, l'Orchestre rendra hommage au compositeur Darcy James Argue, un modèle d’audace et d’invention dans l’écriture pour big band.

D’abord formé au Conservatoire, Samuel Blais choisit le jazz pour son bacc à McGill et sa maîtrise new-yorkaise au Manhattan School of Music. Ses trois ans à New York l’ont rapproché entre autres de Greg Osby, Jim Black, Larry Grenadier et Nate Smith. En plus de jouer aux États-Unis et au Canada, il s’est produit en France, en Belgique, au Mexique et à Hong Kong, accumulant encore plus d’expériences musicales que de visas. Comme son disque New Angle avait remporté le Prix Opus 2011 pour "Album jazz de l’Année", un public averti se réjouit de la sortie de Cycling, qu’il vient de défendre en tournée avec David Liebman.

Originaire de Vancouver, James Argue a étudié au New England Conservatory et s’est établi à New York il y a une quinzaine d’années. Il sort depuis des sentiers battus, liant bois et cuivres à des guitares traitées, osant même l’usage occasionnel du mélodica. Choisi comme Étoile montante en 2010 et 2011 par les critiques de la revue Downbeat, il était finaliste aux prix Grammy dans la catégorie Best Large Jazz Ensemble Album en 2011 pour Infernal Machines, et en 2014 pour Brooklyn Babylon.

Pour voir quelques pièces de l'ONJ en concert le le 6 juillet 2013 au FIJM, cliquez ici

L’Orchestre national de jazz - sous la direction de Christine Jensen, artiste invité Samuel Blais - jeudi le 30 octobre, 20h à L'Astral - 305 Sainte-Catherine O 514-871-1881. (Ceci est le 2e concert de la saison 2014-2015).


Yves Léveillé Septuor, en tournée Essences des bois du 28 octobre au 14 novembre dans 5 Maisons de la culture de Montréal at au FIJQ 2014.

animation Yves Leveille Essence oct 2014.gifDifficile de résister au flot d’images et aux vagues feutrées des instruments de la famille des bois que suscite le dernier album du compositeur/pianiste Yves Léveillé ; Essences des bois. Avec ce septuor pour flûtes, hautbois, cor anglais, clarinettes, saxophones, piano, contrebasse et batterie, le musicien montréalais trouve un équilibre lumineux entre les couleurs des bois et la souplesse énergique de la section rythmique.

Tantôt en quête du phrasé rêvé, tantôt complexe, tantôt lyrique, Yves Léveillé travaille obstinément dans une optique de recherche de beauté jazzistique. La clarté musicale, signe de maturité du compositeur, mais aussi la grâce des timbres et la pureté du jeu apportent une frémissante note d’onirisme à l’ensemble. N'empêchant ni virtuosité, ni intelligence, une rencontre de sept musiciens exceptionnels qui émeut tout en profondeur.

Yves Léveillé
, piano et compositions
Roberto Murray, saxophones soprano et alto
François Richard, flûte et flûte en sol
Marjorie Tremblay, hautbois et cor anglais
Simon Aldrich, clarinette et clarinette basse
Adrian Vedady, contrebasse
Alain Bastien, batterie

Tournée Essences des bois - du 28 octobre au 14 novembre.

28 oct : Maison de la culture Notre-Dame de Grâce, Montréal
29 oct : Festival international de jazz de Québec - FIJQ 2014
5 nov  : Maison de la culture Frontenac, Montréal
7 nov  : Maison de la culture Mercier, Montréal
12 nov : Maison de la culture Côte des neiges, Montréal
14 nov : Maison de la culture Villeray, Montréal


En novembre,  bougez aux rythmes de la musique d’Elizabeth Shepherd (1e nov), de Jim Doxas (20 nov) et de Jordan Officer (22 nov) dans le cadre de la série Jazz à l’Année à l’Astral !

JAL_150x150_23 octobre.gifCommencez novembre en beauté avec une soirée mariant jazz, soul et pop avec la talentueuse Elizabeth Shepherd ! La jazzwomen accomplie vous présente son nouvel album, The Signal. Un véritable tour de chant à voir le 1er novembre !

Le 20 novembre, Jim Doxas, l’un des batteurs les plus en vue de la scène jazz canadienne, vous invite à découvrir son nouvel album ! Il frôlera les planches avec Paul Shrofel au piano et Morgan Moore à la contrebasse. Une soirée où le jazz sortira des sentiers battus !

Enfin, l’artiste chéri du Festival, Jordan Officer, vient présenter son plus récent album, I’m Free ! Puisant aux sources pures du blues, le disque laisse couler librement la virtuosité et le talent vocal de ce guitariste et chanteur de talent. Une soirée à ne pas manquer avec un musicien au sommet de sa forme, le 22 novembre prochain !

Billets et infos sur montrealjazzfest.com ! L’Astral de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan - 305 Ste-Catherine O.


Jérôme Beaulieu Trio avec Chercher l'équilibre, remporte le Félix de la catégorie album de l'année - jazz création de l'ADISQ.

Julie Lamontagne
avec Noël, remporte le Félix de la catégorie album de l'année - jazz interprétation de l'ADISQ.

animation ADISQ.gifFélicitations au Jérôme Beaulieu Trio et a Julie Lamontagne pour leurs Félix respectifs dans les deux catégories jazz de l'ADISQ, album de l'année - jazz création et album de l'année - jazz interprétation  !

Pour l'occasion, voici notre chronique CDJazz du 12 décembre 2013 pour Chercher l'équilibre du Jérôme Beaulieu Trio
-------------------------------------------------------------------
Révélation Radio-Canada jazz 2013-2014
, pour son 2e album, le jeune pianiste Jérome Beaulieu nous offre un jazz qui est plus que sympathique. Avec son trio (ah la basse chantante qui ne manque pas de muscles), nous sommes autant en territoire de Monk pour la composition Watch Out et l’influence notoire d’un Brad Melhdau sur La Tourte, que dans un domaine véritablement créatif pour sept  compositions originales et des reprises contrastées : T-Chien Aveugle ( Fred Fortin), I Might Be Wrong ( Radiohead).

Des essences jazz on ne peut plus solides, fortement « atmosphériques », bien senties avec une profondeur de champ qui  permet beaucoup d’espoir en ce jeune trio. Réussite complète.

Jérome Beaulieu - piano
Philippe Leduc - basse
William Côté - batterie

Pour voir un extrait de "Grands Jardins", cliquez ici

pour en savoir plus : www.triojeromebeaulieu.net/

Christophe Rodriguez
-------------------------------------------------------------------
Voyez le Jérome Beaulieu Trio dans les jours à venir à Alma, Jonquière, Orford et Joliette :

Alma - jeudi 23 oct

Jonquière - vendredi 24 oct
Orford - vendredi 31 oct
Joliette - vendredi 7 nov
-------------------------------------------------------------------


CDJAZZ par Christophe Rodriguez

Sonia Johnson - Le cœur à l’endroit

Prix Juno en 2012 pour Le carré de nos amours, la chanteuse/compositrice Sonia Johnson récidive pour notre plus grand plaisir avec Le cœur à l’endroit. Plus que consistant et dépassant les cadres du jazz, cette nouveauté s’inscrit dans une double tradition, soit celle de la note bleue qui flirte avec la chanson à texte solide, et celle qui s’écoute la tête reposée tout en s’appuyant sur une rythmique soudée : Marianne Trudel, piano, Rémi-Jean LeBlanc, basse/contrebasse, Jim Doxas à la batterie et des amis venus se joindre à la fête comme André Leroux, Jonathan Stewart, etc.

À tout ce beau monde rajoutons l’importance des textes et collaborateurs : Combien d’automnes (Marianne Trudel), Si j’avais (Sonia Johnson, Nathalie Baroud), Rue Liverpool (Stanley Péan /Anthony Rosankovic), Je rêve (Claude André/Mario Peluso) et bien entendu, la voix de la principale intéressée : Sonia Johnson, douce, captivante et sensible. Un grand disque tissé serré.

Pour voir un extrait de Elle Court, cliquez ici

Pour voir Toi, mon amour, le 9 oct dans le cadre de L'OFF Jazz, cliquez ici

www.soniajohnson.com

(photo : Pascale Therien)


Concerts à venir...
Maison de la culture Francis-Brisson
de Shawinigan
Jeudi, le 30 octobre
Festival international de jazz de Québec
Samedi, le 1e novembre

Christophe Rodriguez est également chroniqueur/blogueur jazz, classique et livres au Journal de Montréal


TVJAZZ  27 juin 2013
Holly Cole - Walk Away - au FIJM, jeudi le 27 juin, 2013


Marianne Trudel lance "La vie commence ici" avec 4tet et Ingrid Jensen au Résonance, vendredi le 24 octobre à 19h

La_vie_commence_ici.jpgMarianne Trudel est pianiste, compositrice, improvisatrice et arrangeure. C’est une femme impliquée dans plusieurs projets musicaux, tous aussi beaux l'un que l’autre.

Lauréate du Prix Opus 2013 pour Trifolia, Marianne Trudel a également récolté des nominations aux Prix Juno et à l’ADISQ. Pour cette soirée, la pianiste, nous présente son tout nouvel opus ’’La vie commence ici’’ en compagnie de la trompettiste canadienne Ingrid Jensen, toutes deux reconnues à l’échelle internationale.

À l’aube de ses 40 ans Marianne Trudel a voulu exprimer des thèmes comme l’affirmation et l’acceptation de soi, le respect de la nature et la fragilité du monde dans lequel nous vivons. Aux influences jazz et musique classique, le tout intercalé des musiques improvisées, car l'improvisation c'est son « forté »,  laissant place à la trompettiste Ingrid Jensen de s'exprimer largement. La trompette aérienne de Jensen nous fait rêver.

Une bel événement en compagnie de l'excellent saxophoniste Jonathan "Bunny" Stewart qui œuvre sur de multiples plateformes musicales à travers l'Amérique du Nord, Morgan Moore, le contrebassiste qui fait jaser sa contrebasse et Robbie Kuster, batteur de Patrick Watson et collaborateur de longue date de Marianne Trudel.

Le tout forme une atmosphère magnifique, presque cinématique, qui transcende les frontières du jazz. Une musique créative haute en couleur et pleine d'émotions !

Ce sera magique !

Marianne Trudel, piano et compositions
Ingrid Jensen, trompette
Jonathan "Bunny" Stewart, saxophones
Morgan Moore, contrebasse
Robbie Kuster, batterie

Vendredi, le 24 octobre 19h
Résonance - 5175A Ave. du Parc   
514-894-7543
--------------------
Coco - coconette@gmail.com
Facebook / twitter
Animatrice de Coco Jazz à Radio LaSalle
http://coconette.wix.com/coco-jazz


Les connections, la définition du jazz, ses influences, ce qu'il écoute et la réalité musicale d'aujourd'hui, avec le guitariste Pat Metheny, le jeudi 13 novembre au Métropolis de Montréal et le vendredi 14 novembre au Palais Montcalm de Québec.

animation Pat nice.gifCR - En écoutant votre tout dernier "Kin" du Pat Metheny Unity Group, je me suis demandé ce que l'unité (unity) représentait pour vous ?
-------------------------------
PM - « Kin (famille) est un mot qui représente connection, famille où lignée. Pour moi, comme le mot Unity (unité), est vraiment ce que je recherche - et pas juste pour ce groupe - avec la musique en général.  J'aime l'idée de faire des connections, et de comprendre pas seulement comment les musiciens sont connectés, mais aussi comment la musique que j'espère présenter crée des connections avec toutes les autres musiques que j'aime. Au delà de ça, c'est peut-être le premier groupe que j'ai qui peut vraiment jouer toutes mes musiques, celle de mon trio, la musique de Song X,  la musique de mon groupe régulier, la musique plus "straight ahead".  Et le symbole qui suit le mot "Kin" (←→) est quelque chose qui m'en venu à l'esprit et qui illustre bien l'idée que “kin” ou famille qui n'est pas toujours dans le passé dans le sens ancestral - car nous seront les ancêtres pour les générations a venir.  Et musicalement. Ceci est aussi un message pour les futur auditeurs. »
------------------------------------------------------------
CR - En 25 ans et possiblement plus, vous avez joué et partagé la scène et le studio avec des grands du jazz tels le regretté Charlie Haden, Ornette Coleman, etc...au fils des années votre style a changé un peu mais le jazz y est toujours...quelle est votre définition du jazz ?
------------------------------------------------------------
PM - « Je dois vous dire que je ne suis pas un adepte de la définition des "genres" de musique. Pour moi la musique est un immense grand tout universel. Les musiciens que j'ai admiré le plus sont ceux qui ont un grand bassin de connaissances et une vision, pas seulement par rapport à la musique, mais au sujet de la vie en général et qui sont capables d'illuminer les choses qu'ils aiment en sons. Quand un musicien peut faire ça spontanément, en improvisant, c'est le genre de musicien que je préfère. Je sens que je suis musician dans ce sens plus large. Et toute la discussion pour décrire la musique est une discussion culturelle/politique qui ne m'intéresse pas de la même façon que ce qui m'intéresse, c'est l'esprit et le son de la musique. »
------------------------------------------------------------
CR - Un de vos amis et probable mentor était le grand Jim Hall. A part de ce géant, qui ont été vos influences et écoutiez-vous des fois d'autre grands tels Grant Green, Wes Montgomery, George Benson et Freddie Green ?
------------------------------------------------------------
PM - « Oui, Wes Montgomery est de loin ma plus grande influence sur l'instrument. Il demeure pour moi un modèle et de plusieurs façons, mais plus spécifiquement sur la façon qu'il a eu de trouver un son qui lui a permis de bien illustrer sa musique, de façon très personelle. Vous avez raison que Jim Hall a aussi été une grande influence et un de mes partenaires de jeu préférés. Aussi, Kenny Burrell a été très important pour moi et un de mes préférés. Dans la génération suivante, Pat Martino et George Benson sont aussi des préférés. »
------------------------------------------------------------
CR - Comme le pianiste Brad Meldhau, écoutez-vous des groupes tels Nirvana, RadioHead, et de jeunes loups comme Christian Scott, Ambrose Akinmusire où même la musique classique ?
------------------------------------------------------------
PM - « J'écoute de tout. Je suis devenu et suis toujours un musicien parce que j'aime beaucoup la musique. »
------------------------------------------------------------
CR - La musique et le jazz d'aujourd'hui souffre beaucoup des téléchargements et du streaming, selon vous que devrions nous faire pour y remédier ?
------------------------------------------------------------
PM - « Ça n'a jamais été facile d'avoir de bonnes notes et chaque génération a ses défis et ses opportunités de création. Si vous créez avec vision et authenticité, il est possible de se créer un petit espace dans la culture du moment. Je pense qu'être un bon musicien n'est pas vraiment assez, et ça, c'est pas nouveau. Vous devez non seulement représenter l'aisance - et plusieurs le font déjà - mais vous devez espèrer créer des idées vraiment originales, d'une façon ou d'une autre. »
------------------------------------------------------------
Pat Metheny Unity Group - Kin
Pat Metheny, guitare
Chris Potter, saxophone
Giulion Carmassi, multi-instrumentaliste
Ben Williams, basse
Antonio Sanchez, batterie
------------------------------------------------------------
Entrevue : Christophe Rodriguez
Traduction : Claude Thibault
------------------------------------------------------------
Jeudi, le 13 nov. 20h au Métropolis de Montréal, Jazz à l'année
Vendredi, 14 nov. 20h au Palais Montcalm de Québec
------------------------------------------------------------


Facebook Twitter Youtube
Holly Cole Salle André-Mathieu 29 oct 2014