Sortiesjazznights.com

English

Annoncez | Contact

TOUTE L'ACTUALITÉ JAZZ DU QuÉBEC DEPUIS 2003

JazzBulletin   -   jeudi 23 février 2017 au vendredi 31 mars 2017

Recevez gratuitement le JazzBulletin par courriel ou rss chaque jeudi!

Tous les événements jazz du QC dans les clubs, restos, concerts, bars, cafés et festivals !

RSS

Bulletin SJNPRO

Pour les musiciens
et professionnels
du jazz

Lucie Gagnon et Lush Life jeudi le 23 fév., Big BandYTorchestre et son swing dimanche le 26 fév. à la MduJazz Montréal et Bob Ricci tous les jeudis à la MduJazz Laval.

output_yFwxQL.gifCe jeudi 23 février (19h30) venez découvrir à la MduJazz Montréal le chanteuse Lucie Gagnon. Cette chanteuse versatile et artiste polyvalente s’est fait remarquée tant au petit qu’au grand écran ainsi qu'au théâtre musical et lors de nombreuses revues musicales. La montréalaise nous invite cette fois dans son univers musical « classic jazz »  en revisitant les morceaux les plus populaires du Great American Songbook avec son quartet Lush Life. Bien qu’ayant connu le succès radiophonique au Canada et en Europe avec son album Différent très bien reçu par la critique, cette auteur-compositeur-interprète qu’on a pu voir dans de nombreux vidéoclips a commencé a chanter dès son plus jeune âge. Après avoir étudié le chant a l'Université McGill, Lucie Gagnon a fait partie de nombreuses formations musicales de styles variés. Passionnée du jazz depuis toujours sa voix puissante et chaude se prête merveilleusement bien au style bossa-nova, swing et cool jazz qu’elle affectionne particulièrement.

Aussi à la MduJazz Montréal, ne manquez pas ce dimanche le 26 février (19h30) le Big BandYTorchestre, dirigé par Yves Turgeon! Une vingtaine des plus grands musiciens en ville performant sur notre scène tout les derniers dimanche de chaque mois. Venez revivre l’époque des grands orchestre jazz et swing chez nous ! Réservez dès maintenant !

De retour à la MduJazz Laval tout les jeudis (19h) ; Bob Ricci and Friends...

Bob Ricci est né et a grandi à Montréal. Il été initié à la musique dès l'âge de sept ans, en jouant de l'accordéon. Il a rapidement fait la transition vers le piano en raison des  remarques condescendantes que ses amis faisaient sur son choix d'instrument.  Ceci a eu pour conséquence de l'amener à découvrir sa vraie passion ; le chant. Tout au long de sa carrière musicale, Bob Ricci s'est toujours rappelé la chance et le privilège qu'il avait eu de chanter avec quelques-uns des musiciens les plus respectés du Québec, tels  qu'Oliver Jones, Richard Beaudet, Éric Lagacé, David Margaryan, Michel Ferarri et beaucoup d'autres.

En 1996, Bob Ricci produit son premier album Le Vagabond, qui a attiré l'attention de nombreux artistes, dont Gino Vanelli et Brother Ross. Leurs commentaires étaient positifs, tant et si bien qu'ils ont invité Bob et son co-producteur Peter Ronallo à Thousand Oaks en Californie pour la réalisation finale de l'album. Cet album comprend des chansons originales de Bob, qui sont le reflet de sa vie personnelle. En 2000, il a également produit et a sorti un single Until We Meet Again, en hommage à Nicolas Guy. Il considère comme un honneur d'avoir enregistré cette chanson avec son idole de vie ; Oliver Jones.

Ne manquez notre nouvelle promotion à la MduJazz Laval ; Moules à volonté les mercredis pour 15$ par personne ! À partir 1er mars 2017!

Pour la MduJazz Montréal, réservez vos places au 514-842-8656
maisondujazz.ca Montréal
Maison du Jazz Montréal - 2060 Aylmer, Montréal

Pour la MduJazz Laval, réservez vos places au 450-232-5582
maisondujazz.ca Laval
Maison du Jazz Laval - 1639 boul de l’Avenir, Laval

Visionnez les dizaines de vidéos d'artistes à la Maison du Jazz Montréal et Laval sur youtube.com/maisondujazz


Entrevue avec le guitariste Al Di Meola, de retour avec le Elegant Gypsy Tour à Montréal en Lumière, samedi le 25 février et au Palais Montcalm, vendredi le 24 février.

Al Di Meola concert 150X150.jpgSorti en 1977, Elegant Gypsy était la suite du premier album de Al Di Meola sorti en 1976. La musique de cet album est une fusion du jazz et du rock caractérisée par les riffs  - rapide comme l'éclair - du guitariste entremêlés de passages acoustiques mélodiques. L'album avait été nommé Best Guitar Album dans le magazine Guitar Player et considéré comme un chef d'oeuvre dans le genre jazz-rock fusion.

Nous avions rencontré et discuté avec le guitariste Al Di Meola lors de son passage au FIJM 2015. On a discuté du Prix Miles Davis qu'il venait de remporter, de sa relation avec Miles, le Elegant Gypsy Tour, ce qui le différencie de ses autres projets aujourd'hui, sa nostalgie de la période musicale des années 70, comment l'industrie du disque a changé depuis, comment il se re-invente continuellement,  son projet Beatles, son travail technique vs les compositions, et jouer avec Piazzolla.

Pour l'entrevue du FIJM 2015, c'est ici. Pour un extrait du concert Elegant Gypsy du FIJM 2015, c'est ici

Al Di Meola - Elegant Gypsy Tour
Montréal en Lumière, samedi le 25 février
Palais Montcalm, vendredi le 24 février


Le pianiste François Bourassa et son 4tet présentent la musique de son 9ième album a Jazz en Rafale, jeudi le 23 mars à l'Astral!

23 mars_Francois 150x150_v2.jpgFrançois Bourassa s’est constitué plusieurs domaines musicaux en quelque 30 ans de carrière. À titre de pianiste, de compositeur et de chef de groupe, il est reconnu depuis bien longtemps comme exemple du jazz contemporain canadien sur la scène internationale. Né à Montréal le 29 septembre 1959, Bourassa s’est  initié au piano pour ensuite se consacrer à la guitare blues.  À 17 ans, il a commencé son passage au jazz qui s’est effectué par l’ensemble Return to Forever, après quoi il a découvert Keith Jarrett, Bill Evans, Miles et Coltrane.

Sa détermination à aller en permanence de l'avant l'a amené à jouer dans une grande variété de situations. Ayant été inspiré en tant que jeune homme par Bill Evans, Chick Corea, Wayne Shorter et McCoy Tyner, François Bourassa a également été absorbé par la musique classique, la nouvelle musique, musique du monde et les tendances pop pour en faire un vocabulaire extrêmement personnel. 

La musique de François Bourassa (piano, composition) demeure profondément personnelle, avec ses musiciens et amis de longue date André Leroux (saxophones), Guy Boisvert (contrebasse), et Greg Ritchie (batterie). Ainsi lors de Jazz en Rafale, François va donc nous présenter la musique de son 9ième album, titre à confirmer. Pour cet nouvel album qu'il nous prépare, François compte exploiter différentes atmosphère musicales. La musique contemporaine sera toujours présente comme influence, mais aussi le jazz d'aujourd'hui et l'improvisation libre.

Pour en savoir plus sur ce concert, c'est ici

François Bourassa Quartet
Jeudi le 23 mars 21h30 @ L'Astral
305 Sainte-Catherine O
514-871-1881

La 17e édition de Jazz en Rafale a lieu du 18 au 25 mars à L'Astral et présente L'Orchestre national de jazz de Montréal le 18 mars 20h, le Afro-Cuban Revival Project avec le pianiste Rafael Zaldivar le 23 mars 20h,  François Bourassa Quartet  le 23 mars 21h30, Alain Bédard et Auguste Quartet le 24 mars 20h, Félix Stüssi et Les Malcommodes le 24 mars 21h30, Reis Demuth Wiltgen Trio le 25 mars 20h et Pierre De Bethmann et Yannick Rieu Quartet le 25 mars 21h30.


La vocaliste Cécile McLorin Salvant avec le pianiste Aaron Diehl (en Septet) jouent Jelly Roll Morton et Gershwin a Montréal en Lumière, vendredi le 24 février.

aarondiehlcecilemclorinsalvant150x150_1.jpgJelly Roll Morton était une légende du ragtime et du stride, pendant que George Gershwin oeuvrait aux frontières du jazz, du classique et de la chanson populaire. Une nouvelle génération de musiciens, dirigés par le pianiste Aaron Diehl, avec l'excellente vocaliste Cécile McLorin Salvant, mettront en vedette les classiques intemporels et bijoux inconnus de ces deux maîtres du jazz, suivant les traces du jazz sur une centaine d'années. Notre collaborateur Ralph Boncy a rejoint Cécile il y a quelques jours pour discuter de leur concert du 24 février à la Salle Pierre-Mercure.
--------------------------------------------------------------------
RB - De qui est venue l’idée de ce spectacle « Jelly and George » autour de Jelly Roll Morton et George Gershwin?
--------------------------------------------------------------------
CMS - Ah! Ce n’est pas moi. Ce spectacle est celui de Aaron Diehl dans lequel je figure pour quelques chansons. Je pense qu’il a voulu juxtaposer deux grands pianistes compositeurs de l’histoire du jazz qui sont tous les deux connus pour être des innovateurs, parmi ceux qui ont vraiment créé ce genre musical. Et pourtant, le nom de Gershwin est beaucoup plus connu de tout le monde alors que Jelly Roll Morton est quelqu’un qui a été oublié. L’idée de juxtaposer ces deux choses lui est venue, je pense, pour élever l’un tout en essayant d’explorer  les similarités et puis les différences entre ces deux compositeurs…
--------------------------------------------------------------------
RB - Une manière de rédemption, pourrait-on dire, en quelque sorte, pour Jelly Roll Morton…?
--------------------------------------------------------------------
CMS - Oui, pour le personnage de Jelly Roll, tout à fait…
--------------------------------------------------------------------
RB - En fait, ce sont deux contemporains (ndlr : 1885…). L’un très connu, et l’autre qui avait inscrit sur sa carte de visite :
« inventeur du jazz » : ce n’est pas rien!
--------------------------------------------------------------------
CMS  - C’est pas banal, en effet.
--------------------------------------------------------------------
RB - Est-ce que tu y crois, toi, que Mister Morton est le chaînon manquant, l’initiateur? Est-ce que je crois qu’il est l’inventeur du jazz?
-------------------------------------------------------------------
CMS - Non. Mais je pense qu’il a établi beaucoup de choses qui font ce que le jazz est aujourd’hui et, surtout, de ce qu’il a été au départ…Je pense aussi que c’est une personne qui a été oubliée, pas très bien appréciée non plus en son temps. Ça a été assez frustrant, je crois, parce qu’il a eu un peu de succès, au début, mais il n’a jamais pu reconquérir ce succès parce que tout le monde était passé à autre chose. Je pense aussi que c’est un arrangeur extra-or-dinaire et dont on ne parle pas assez. Je trouve que ces arrangements sont magnifiques! C’est un super chanteur, super pianiste, un compositeur extraordinaire. Et je dirais aussi qu’on l’a caricaturé un peu…C'est-à-dire qu’on le prend pour un beau parleur  qui était complètement saoul. Il a une certaine réputation et même une mauvaise réputation. Un « pas sérieux » qui a naturellement du talent.
-------------------------------------------------------------------
RB - D’ailleurs il a commencé à jouer dans les bordels à 14 ans! Ça vous trace un profil…
-------------------------------------------------------------------
CMS - Oui, c’est ça. Mais je pense qu’il a aussi un côté très sérieux. Je pense que dans les enregistrements de Morton par Alan Lomax, il a bu. Il est saoul ; il joue super aussi mais il y a beaucoup de folklore autour de ça. Et il ne faut pas pour autant oublier que c’est une personne qui a travaillé la musique, travaillé son art. Qui a développé un son art, une façon de jouer, qui a écrit ses arrangements, qui a fait un vrai travail; en dehors de posséder juste un talent instinctif qui cadre avec son origine à la Nouvelle-Orléans.
-------------------------------------------------------------------
RB - Dans le spectacle, tu chantes seulement du « George » ou bien tu fais aussi du « Jelly »?
-------------------------------------------------------------------
CMS - C’est moitié-moitié. Je fais huit chansons mais elles changent de concert en concert…
-------------------------------------------------------------------
RB - Parles-nous de Aaron Diehl. Comment vous êtes-vous rencontrés et cela fait combien de temps que vous travaillez ensemble?
-------------------------------------------------------------------
CMS - Ça fait quatre ans et demi qu’on se connait…et qu’on travaille ensemble! J’avais un concert aux États-Unis et mon manager m’a proposé une liste de pianistes à écouter. Je ne connaissais personne. J’ai trouvé qu’il était très sensible et original à la fois, très versatile. Capable de faire un peu de tout mais en le faisant toujours à sa sauce… Et depuis, on a fait énormément de concerts.
-------------------------------------------------------------------
RB - C’est un ravissement de vous entendre ensemble. Il est parfait pour toi! Est-ce Aaron qui a choisi Adam Birnbaum, l’autre pianiste de ce concert?
-------------------------------------------------------------------
CMS - Oui, c’est bien ça. Il a développé le concept et a choisi aussi les autres musiciens. Il voulait absolument deux pianos. On a fait une première version de ce projet en 2013 dans les Catskills (NY) avec Marcus Robert et là, pour la tournée, on y va avec Adam Birnbaum. Du coup, cela met vraiment le piano en avant. Les deux pianos interagissent beaucoup sur scène, jouent même juste en duo. Mais il y a aussi la rythmique et une section de cuivres. Cela me permet d’être un peu en retrait. J’apprécie! Je suis un peu à côté.  J’apprends plein de trucs. Je participe à un projet et je n’ai pas à gérer toute l’attention sur moi, en avant. Ce n’est pas la même énergie.
-------------------------------------------------------------------
RB - De toute façon, tu ne pouvais rien refuser à Aaron, vu votre niveau de collaboration. C’est un peu comme lui renvoyer l’ascendeur. Non?
-------------------------------------------------------------------
CMS - Oui, c’est vrai. Il a été là pour moi pendant toutes ces années. Et puis, je trouve ça normal qu’il fasse son propre projet. Par ailleurs, cela me fait vraiment plaisir. En plus, c’est vraiment de la bonne musique. Donc, il n’y a pas de raison…Mais je continue d’écrire et puis je suis en train de finaliser un album qu’on a enregistré l’année dernière et qui sortira en 2017.
-------------------------------------------------------------------
Pour voir Aaron et Cécile dans Winin' Boy Blues (Jelly Roll), c'est ici. Pour voir Cécile dans Yesterdays au FIJM 2014, c'est ici

La vocaliste Cécile McLorin Salvant avec les pianistes Aaron Diehl et Adam Birnbaum (en Septet) jouent Jelly Roll Morton et Gershwin.

Montréal en Lumière
Vendredi le 24 février, 20h
Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau    
300, boul. de Maisonneuve E.

pour en savoir plus, c'est ici
-------------------------------------------------------------------
Entrevue : Ralph Boncy, collaboration spéciale
-------------------------------------------------------------------


La 18e édition de L’OFF Jazz de Montréal aura lieu du 5 au 14 octobre 2017 dans plusieurs lieux culturels de la métropole - les musiciens et musiciennes désireux de présenter une proposition de concert devront le faire avant vendredi, le 3 mars 2017.

cloture-OFFjazz_2016.jpgLa 18e édition de L’OFF Jazz de Montréal aura lieu du 5 au 14 octobre 2017 dans plusieurs lieux culturels de la métropole - les musiciens et musiciennes désireux de présenter une proposition de concert devront le faire avant vendredi, le 3 mars 2017.

Le dossier de présentation doit comprendre :
-un CD ou démo d’au moins trois pièces (format .wav idéalement, ou MP4).
-Titre du projet et une courte description de celui-ci.
-L’instigateur du projet et une brève biographie.
-La liste des musiciens (instrumentation) et des artistes impliqués.
-Une photo du leader ou groupe, format jpeg résolution 300dpi.
-Adresse courriel et postale, téléphone et liens Internet.

Nous acceptons les dossiers sous forme électronique et par la poste.Important : Si vous envoyez votre demande par courrier électronique, assurez-vous de ne pas envoyer des dossiers trop lourds. Un seul courriel par demande s.v.p.
Envoyer le dossier à l’adresse postale ou électronique ci-dessous.

Adresse postale :
L’OFF Festival de jazz de Montréal
Comité de la programmation
1097, rue St-Alexandre #305
Montréal, Québec
H2Z 1P8
CANADA

info@lofffestivaldejazz.com @ comité de la programmation
Informations : 514-524-0831


CDJAZZ par Christophe Rodriguez

Bélanger & Bisson - Conversations

Il y a bien longtemps et dans une autre vie, la chanteuse et pianiste Anne Bisson fut comédienne. Reconvertie dans le domaine du jazz, elle a bien réussi à tirer son épingle du jeu, voyageant sur tous les continents. Sur des modes qui oscillent entre la chanson, la musique d’atmosphère et le jazz bien entendu, elle nous offre ces Conversations avec le violoncelliste Vincent Bélanger, ainsi que sur certaines pièces, les contrebassistes Jean-Bertrand Carbou et Jacques Roy, la chanteuse Charlotte Bélanger et la harpiste Isabelle Corriveau. Comme nous sommes en face d’une multitude de sonorités et d’ambiances, il est bien difficile de catégoriser son approche. Loin du fourre-tout, puisque c’est très bien réalisé, nous entrons dans un monde qui touche bien évidemment un très large public.

Songeons un instant à la composition Fly Away aux accents populaires ou Rêverie sentimentale qui met en vedette la sonorité profonde du violoncelliste. Exploitant aussi la musique de chambre, nous trouvons au détour le Dédéthoven du pianiste et compositeur André Gagnon, ainsi que l’étrange Fantasia For Morel. Pour l’accent blues/funk, le très sympathique Wake Up viendra donner quelques couleurs à votre hiver. Au fil des plages, Anne Bisson se révèle être une vocaliste et pianiste agréable, avec de jolis accents swing et une influence majeure, l’univers de Michel Legrand.  Sans être une curiosité, Conversations vise plusieurs types de mélomanes sans vraiment arriver à séduire.

annebisson.com

Christophe Rodriguez est également chroniqueur/blogueur jazz, classique et livres au Journal de Montréal


TVJAZZ  27 juillet 2014
Big Bandytorchestre - A Warm Breeze - Maison du Jazz, dimanche le 27 juillet, 2014


Jazz Amnesty Sound System présente Malika Tirolien qui chante Nina Simone, samedi le 25 février à la Sala Rossa.

Jazz Amnesty Malika Tirolien 150x150.jpgLe Jazz Amnesty Sound System (J.A.S.S.) invite Malika Tirolien en formule quintet à nous présenter un hommage à Nina Simone.

L’auteure compositrice-interprète guadeloupéenne Malika Tirolien brille sur la scène musicale. Son approche vocale s’inscrit dans la longue tradition soul-jazz des Jill Scott, Erykah Badu etc...Son style est remarquable, une fusion de jazz afro-caribéenne et de musique urbaine aux ambiances groovy. Montréalaise d’adoption, Malika Tirolien collabore à différentes formations; on l’a vu à l’oeuvre au sein du Kalmunity Vibe Collective, comme chanteuse principale du spectacle La Nouba (du Cirque Du Soleil) et compte plusieurs collaborations avec des artistes tels que Jacques Schwartz-Bart, Lara Fabian, Lalah Hathaway, ainsi que la formation new-yorkaise Snarky Puppy.

Le J.A.S.S. est aux commandes de cette soirée festive dansante et ont eu la brillante idée d’inviter Malika Tirolien qui présentera son hommage à une des grandes figures de la  musique américaine, la grande chanteuse Nina Simone.

Le tout se déroulera en débutant avec une 1e partie du J.A.S.S. suivi d'un vibrant hommage à Nina Simone en formule quintet et une dernière partie dansante de J.A.S.S. Au menu, une sélection de jazz-funk, house jazzy, jazz-hip-hop, soul jazz. Le duo de dj Andy Williams et Sweet Daddy Luv défie quiconque avec une once de rythme de rester assis et de ne pas se lever pour se rendre sur la piste de danse. Si vous aimez le jazz vous aimerez J.A.S.S.

Jazz Amnesty Sound System : avec les dj Andy Williams et Sweet Daddy Luv

Malika Tirolien, voix/piano
Chris Cargnello, guitare
David Ryshpan, claviers
Martin Heslop, basse
Jean-Daniel Thibeault-Desbiens, batterie

Samedi le 25 février
20h30 J.A.S.S.
22h Malika Tirolien Quintet
+ un dernier set de J.A.S.S
La Sala Rossa
4848 St-Laurent   
514-284-0122
--------------------
Coco  coconette@gmail.com
Facebook / twitter
Coco Jazz, mardi soir dès 19h@ 100,1 CKVL FM


Jeudi le 23 février, Claude Thibault présente sa chronique mensuelle à Quand le jazz est là, avec Stanley Péan sur ICI Musique.

quandlejazzestla23fev150x150.jpgJeudi le 23 février, de 17h37 à 18h15, l'éditeur de sortiesJAZZnights.com, Claude Thibault, est l'invité de Stanley Péan à Quand le jazz est là sur ICI Musique. On écoutera (avec un brin de jasette) des pièces de ces artistes qui sont en concert au Québec dans les jours à venir...

Jelly et George : Cécile McLorin Salvant Aaron Diehl et Adam Birnbaum jouent Jelly Roll Morton et Gershwin
vendredi 24 fév @ Salle Pierre-Mercure (Montréal en Lumière)
musique : Le Mal de Vivre @ Cécile McLorin Salvant - For One To Love

Elegant Gypsy - Al Di Meola (avec Philippe Saisse Evan Garr Gumbi Ortiz Elias Tona Luis Alicea)

vendredi 24 fév @ Palais Montcalm de QC
samedi 25 fév @ Salle Pierre-Mercure (Montréal en Lumière)
musique : Mediteranean Sundance @ Elegant Gypsy

St-Jovite Quartet : Sylvain Provost Alain Juneau Norman Lachapelle Alain Boyer

samedi 4 mars @ Église du Village de Mont-Tremblant
musique : Normandel @ Saint-Jovite Quartet - Retrouvailles

Mouse On The Keys - tournée Québec

23 fév - Québec @ Le Cercle
24 fév - Shawinigan @ Maison de la culture
25 fév - Trois-Rivières @ Centre culturel Pauline-Julien
1e mars - Rimouski @ Espace Scène da la salle de spectacles Desjardins-Télus
4 mars - Cap-aux-Meules (Iles de la Madeleine) @ Pas Perdu
10 mars - Montréal @ L’Astral (Montréal en Lumière)
11 mars - Joliette @ La Mitaine
musique : Reflexion @ Mouse On The Keys - The Flowers of Romance

Yannick Rieu Trio avec Alex Le Blanc Louis-Vincent Hamel

vendredi 10 mars samedi 11 mars @ Bar Ste-Angèle de Québec
musique : Tribecca @ Yannick Rieu - L'Art du Trio

Pour en savoir plus sur ces concerts consultez nos calendriers Montréal et Ext de Montréal


TVJAZZ  30 juin 2011
François Bourassa Quartet au FIJM 2011


TVJAZZ  19 février 2013
Sylvain Provost Trio - Pasteur Goulet - Maison de la culture Côte-des-Neiges, le 19 fév, 2013


TVJAZZ  21 octobre 2013
Cécile McLorin Salvant - Woman Child - Festival international de jazz de Québec, lundi 21 oct 2013


TVJAZZ  4 septembre 2014
Bob Ricci et amis - The Shadow Of Your Smile - Inauguration Maison du Jazz Laval, le 4 sept, 2014


TVJAZZ  26 juin 2015
Al Di Meola Elegant Gypsy & More Electric Tour 2015 - words and music - FIJM, le 26 juin 2015


Facebook Twitter Youtube