Sortiesjazznights.com

English

Annoncez | Contact

TOUTE L'ACTUALITÉ JAZZ DU QuÉBEC DEPUIS 2003

JazzBulletin   -   jeudi 21 février 2019 au dimanche 31 mars 2019

Recevez gratuitement le JazzBulletin par courriel ou rss chaque jeudi!

Tous les événements jazz du QC dans les clubs, restos, concerts, bars, cafés et festivals !

RSS

Bulletin SJNPRO

Pour les musiciens
et professionnels
du jazz

Le Improvisation Workshop Project (IWP) accueille la violoniste Meg Okura et le saxophoniste Sam Newsome pour un concert / atelier à la Salle Tanna Schulich de l'Université McGill, samedi le 23 février.

IWP Meg Okura Sam Newsome 150x164.jpgBasé à Montréal, le projet d'atelier en improvisation (IWP) rassemble des musiciens de tous horizons et de tous niveaux d'expérience (étudiants et musiciens professionnels, jazz et classique) afin d'explorer la tradition du jazz en tant que «musique de chambre improvisée» basée sur l'improvisation collective. Des scéances hebdomadaires rassemblent différents musiciens pour essayer de nouvelles idées et expérimenter des techniques d'improvisation apportées par le responsable du projet, le pianiste Jean-Michel Pilc, les membres de l'équipe, le saxophonist Rémi Bolduc et le trompettiste Kevin Dean, ainsi que d'autres participants. En utilisant une approche de l'improvisation en tant que "composition instantanée” basée sur le processus d'improvisation collective, l'IWP étudie comment des disciplines aussi diverses que la composition, l'orchestration, l'interprétation musicale et l'improvisation se combinent de manière organique pour former un tout cohérent dans la musique de jazz, permettant de tenir des conversations musicales à la fois naturelles et cohérentes.

L'approche innovante de l'IWP en matière de recherche inclut la documentation approfondie du processus d'improvisation créative, au moyen de journaux post-session enregistrés par tous les participants. En exposant directement la perspective des musiciens eux-mêmes et en leur permettant de partager leurs réflexions sur le processus artistique, ces archives constituent une ressource de recherche unique pour l’étude de l'improvisation collective au sein d’un ensemble de jazz de taille moyenne variable.

Samedi, le 23 février, l'IWP est ravi d'accueillir la violoniste Meg Okura et le saxophoniste Sam Newsome parmi les invités d'un concert spécial à la salle Tanna Schulich de l'Université McGill à Montréal. Ils seront accompagnés par certains des meilleurs musiciens de jazz montréalais, étudiants et professionnels, dont Jean-Michel Pilc au piano et Kevin Dean à la trompette.

Ensemble, Newsome, Pilc et Okura ont publié «NPO Trio Live at The Stone» (Chant Records, 2018) «une musique captivante d'une heure...les trois musiciens ont un rapport immédiatement apparent, avec une vision synthétique qui procure une cohésion et une concentration impressionnantes, malgré le caractère complètement improvisé de la performance...un album qui propose une approche aussi inventive et expansive de la création musicale.» - Troy Dostert, All About Jazz.

Avec la collaboration de :  Pierre Mendola (flûte) / Jonathan Orland (sax alto ) / Annie Dominique (sax tenor et clarinette basse) / Edouard Touchette (trombone) / Juan Sebastian Delgado (violoncelle) / Cole Birney-Stewart (basse) / Summer Kodama (basse) / Thom Gossage (batterie) Michel Lambert (batterie).

Pour voir le très beau documentaire au sujet d'IWP de Randy Cole, c'est ici

Pour en savoir plus : improvworkshopproject.com

Pour IWP sur FB, c'est ici

Pour l'événement FB, c'est ici

Billets (vendus seulement qu'a la porte) : Admission générale $15 / Étudiants $10 / Étudiants - Membres de la Faculté de l'École de Musique Schulich : gratuit.

Concert / atelier IWP avec Meg Okura, Sam Newsome, Jean-Michel Pilc, Kevin Dean, et plus.
Samedi 23 février 20h
Université McGill - Salle Tanna Schulich
555 Sherbrooke O.


La chanteuse Andrea Lindsay - Entre le jazz et la java, samedi le 2 mars au Centre culturel de Beloeil.

Andrea Lindsay 150x150_v2.jpgAu terme d’une pause qui lui a permis de donner naissance à un petit garçon nommé Louis, la chanteuse Andrea Lindsay et le très talentueux guitariste et réalisateur Jordan Officer ont concocté ensemble un album d’interprétations à saveur jazz de chansons coup de cœur en français et en anglais. Cet album, nommé Entre le jazz et la java, est sorti en 2016 et a remporté le Félix de l’Album jazz de l’année au Gala de l’ADISQ 2017.

Accompagnée de 3 musiciens, Andrea Lindsay présente un spectacle permettant au public d’entendre les chansons de cet album, des classiques du jazz ainsi que certaines pièces réarrangées du répertoire de la chanteuse, s’attirant au passage les éloges de la critique.

Sylvain Cormier du Devoir écrit au sujet de ce spectacle présenté dans le cadre du Festival International de jazz de Montréal le 2 juillet 2017 :

Ça lui va si bien, ce jazz chic mais pas guindé, de bon goût sans orthodoxie jazzophile : ça tient de la récréation, mais une récréation de qualité. Le plaisir est facultatif : elle ne fait pas une carrière de chanteuse jazz, mais elle pourrait. En ce début de dimanche soir à L’Astral, elle peut...elle peut tout ce quelle veut,  Andrea Lindsay. Et ne s’en prive pas. Tout ce qu’Andrea chante lui sourit, en retour du sourire dont elle gratifie chaque phonème : comment résister?...ravissement de tous les instants.

Pour voir la vidéo de Le poinçonneur des Lilas captée au FIJM le 2 juillet 2017, c'est ici

Andrea Lindsay, voix
Mike Rud, guitares
Fred Grenier, contrebasse
Greg Ritchie, batterie

Samedi le 2 mars 2019 @ 20h / Les billets sont disponibles à la billetterie du Centre culturel de Beloeil (600 rue Richelieu - Beloeil J3B 5E8), par téléphone 450-464-4772 ou enligne ici.


Omar Sosa nous parle de Transparent Water, son sens et sa philosophie, ce qui est différent avec ce projet, les textes sénégalais de Seckou Keita, la connection entre le Yoroba et l'Afrique, l'improvisation, et ce a quoi on peut s'attendre jeudi le 14 mars au Théâtre Outremont.

Omar Sosa Seckou Keita 150x158.jpgTransparent Water est une récente collaboration entre le pianiste-compositeur-chef d'orchestre (mis en nomination 7 fois aux Grammys) d'origine cubaine Omar Sosa et du chanteur et maitre de la kora, le sénégalais Seckou Keita, maintenant établi a Londres. Lancé en 2017, ce projet est le fruit de la première rencontre musicale entre Omar et Sackou lors d'un concert avec le batteur Marque Gilmore au CLF Art Café de Londres en 2012. Profondément touché par cette rencontre Omar a invité Seckou a collaborer a un futur projet. Avec leurs horaires respectifs très chargés ils se sont finalement rencontrés au studio d'enregistrement Fattoria Musica d'Osnabrück en Allemagne afin d'enregistrer ce projet. Et ils présenteront Transparent Water au Théâtre Outremont jeudi le 14 mars. Voici quelques mots que nous avons eu avec Omar entre deux concerts, de son domicile de Barcelone.

Omar Sosa - C'est un grand plaisir de faire cette tournée Transparent Water car l'idée c'est de donner de l'espoir et de montrer l'importance de la transparence
de l'eau, car sans eau transparente
...

CT - Tranparent Water est très méditatif et inspirant...la voix et le jeu de Seckou subjugue...

Omar Sosa - Ce qui veut dire que le message passe et c'est l'objectif visé, apporter de la paix et de la tranquillité. Une des raisons qu'on a nommé ce projet Transparent Water est qu'on peut tout voir au fond de la mer ou d'une rivière, on a donc tenté d'être transparent avec notre musique et de faire beaucoup de place pour le vide et le silence. Pendant nos carrières communes Seckou et moi nous avons joué des musiques pleines de rythmes et de syncopation mais avec ce projet dès notre première conversation on a plutôt parlé de paix, de silence, de réflection et de contemplation. Et avec ce format on a décidé de créer un voyage basé sur nos traditions musicales. Un des morceaux de Seckou Fatiliku, est basé sur pièce cubaine traditionelle : El Manisero. Au Sénégal ce morceau est significatif pour la communauté car il y eu beaucoup de groupes cubains qui y on joué, depuis le temps. Beaucoup de musique en Afrique viens de Cuba. On tente donc de présenter tous ces éléments d'une façon subtile et contemplative.

CT - C'est aussi une connection plus profonde entre le Yoroba et l'Afrique...

Omar Sosa - Oui et pour connecter nos traditions et être à l'écoute et de tout rendre fluide, il faut donc s'écouter et respecter nos traditions communes et c'est ce que nous avons fait avec Transparent Water. On est entré en studio pour une semaine, jouant notre musique, bouffant et cuisinant ensemble, Seckou est très bon cuisinier, on l'a donc fait cuisiner chaque jour. Vous savez avec la bouffe et les épices on peut voyager le monde et revisiter nos traditions. La nourriture m'inspire car c'est de l'art, quand on cuisine avec des épices et des saveurs on peut sentir les traditions, les saveurs de la nourriture peut nous faire voyager partout sur la planète, l'Inde, l'Afrique, les Caraïbes, la Méditerranée, le Canada, le France avec ses fromages et le vin, et l'Italie...

CT - Sur Transparent Water tu as dit que tu voulais créer quelque chose de complètement improvisé?

Omar Sosa -  Dans l'esprit du jazz, car le jazz c'est la liberté, le jazz est ce qui se passe dans le moment présent sans limites et c'est une des raisons pour lesquelles on joue cette musique. Ces temps çi j'essaie d'écrire le moins possible et de laisser aller mon inspiration et mes émotions ce qui provoque plein de trucs innattendus. J'aime être complètement ouvert a jouer ce qui arrive et c'est ce qu'on a fait sur Transparent Water.

CT - Parles-nous des textes de Seckou...

Omar Sosa - Il parle de famille, comme par exemple Dary est le nom de son fils, Mining-Nah veut dire se connecter ensemble, et il y a Another Prayer, on parle beaucoup d'unité et d'amour. Black Dream c'est le rêve que beaucoup ont avec d'émigrer et la réalité qui peut être complètement différente. Tous les textes de Seckou ont beaucoup de sens, et dégagent beaucoup de paix, d'unité, d'intégration, des choses qu'on a bien besoin aujourd'hui. Les textes ont été écrits avec l'inspiration du moment et dans l'esprit du projet, a passer une semaine dans un studio, des fois on enregistrait quelque chose, on se ré-écoutait puis on se disait wow! En fait l'album s'est enregistré sur une prise car des fois comme dans ce cas çi on avait toute une semaine et on s'est étiré dans le temps pour finalement tout capter le dernier jour dans une prise.

CT - On peut donc s'attendre a quoi a ces concerts?

Omar Sosa - Quelque chose de simple : unité, paix, amour...et du bon temps...on part en voyage ensemble!
------------------------------------
omarsosa.com

seckoukeita.com

Voyez les vidéos de Dary, Tama Tama et Mining-Nah
------------------------------------
Entrevue : Claude Thibault
------------------------------------
Transparent Water

Omar Sosa, piano
Seckou Keita, kora and voice
Gustavo Ovalles, percussion

Jeudi le 14 mars 20h
Théâtre Outremont
1248 Bernard Ouest   
514-495-9444

Pour les billets, c'est ici

Ils joueront également à la Salle André-Mathieu (Laval) le 12 mars, au Palais Montcalm de Québec le 13 mars et à la Maison du Citoyen de Gatineau le 15 mars.


Soundscapes : Olivier Babaz (contrebasse/kalimba) avec son invité spécial le guitariste Michel Cusson (Uzeb) au Studio du Centre Segal dimanche le 3 mars.

Olivier basse kalimba 150x184.jpgPour ce concert unique, présenté un soir seulement dans l’intimité du Studio du Centre Segal, le bassiste Olivier Babaz et son trio invitent les membres de l’auditoire à faire un voyage imaginaire à travers la musique par l’entremise de l'instrumentation unique qu'est le contrebasse monté avec une ou des fois deux kalimbas (type de pianos à pouces africain) ainsi que trois autres sur une console. Issu de plusieurs méthodes d’improvisation, le répertoire de la soirée présentera des pièces originales, des arrangements personnels de standards, ainsi que des paysages sonores improvisés telles Monkster, Footprints et Saims.

Durant sa carrière, Olivier Babaz a joué et enregistré sa propre musique, de même que collaboré avec plusieurs autres artistes, en tant que contrebassiste recherché. À travers les années, il a développé un style unique, mélangeant différents langages musicaux. Ses voyages au Canada, en Europe et dans l’Océan Indien lui ont permis d’acquérir des expériences incomparables en tant que compositeur et accompagnateur.

Il sera rejoint sur scène par le guitariste Michel Cusson, compositeur de renom et fondateur du trio de jazz fusion Uzeb, ainsi que le batteur virtuose Alain Bourgeois, avec toute sa puissance.

Participez au dernier concert de la Série Power Jazz!

Pour voir et entendre des extraits : YouTube

Pour l'événement FB, c'est ici

olivierbabaz.com

michelcusson.com

Soundscapes : Olivier Babaz, Michel Cusson et Alain Bourgois,  dimanche le 3 mars 20h

Studio du Centre Segal. 5170 Côte-Ste-Catherine 514-739-2301. Billets : 30 $ / Billeterie: 514.739.7944 / segalcentre.org


CDJAZZ par Christophe Rodriguez

Josh Rager - Dreams and Other Stories

Pour qui suit un peu la scène du jazz à Montréal et Toronto, le nom du pianiste Josh Rager fait partie des incontournables. Autant classique que «moderne», cet interprète caméléon peut aisément se mouler à tous les styles, avec une grande précision ainsi qu’une sensibilité peu commune. De Tadd Dameron à Hank Jones en passant parfois par le swing d’Oscar Peterson et du sous-estimé Jess Stacy (réécoutez le concert de Benny Goodman au Carnegie Hall en 1938), vous aurez une très bonne idée des capacités du pianiste Josh Rager.

Sous le titre de cette nouveauté : Dreams and Other Stories, se cache des merveilles d’interprétations, toutes aussi séduisantes les unes que les autres. En compagnie du contrebassiste Fraser Hollins, du batteur Dave Laing et des saxophonistes ténors et altos Kenji Omae / Donny Kennedy, le pianiste, tisse une somptueuse toile bleue. Que ce soit autour de standard Spring is Here, un « belle pièce d’horlogerie » du tandem Rodgers and Hart en passant par In A Dream, une ballade toute personnelle qui met en valeur les talents de compositeur du pianiste comme son jeu d’interprète, le travail est plus que consistant. À cela, nous ajouterons le dialogue des saxophonistes qui évoquent souvent la mémoire de Joe Henderson comme celle de Mickael Brecker.

Nous tenons là un disque remarquable.

Spring Is Here / Twinkle Toes / Those Who Came Before / New Waltz / In A Dream / Max's Facts / O Sacrum Convivium

Pour la vidéo EPK : https://www.youtube.com/watch?v=LW2cam4PzcI

Pour l'écouter : https://www.joshrager.com/dreams-and-other-stories/

Pour l'acheter : https://store.cdbaby.com/cd/joshrager2

Christophe Rodriguez est également chroniqueur/blogueur jazz, classique et livres au Journal de Montréal

 


TVJAZZ  2 juillet 2017
Andrea Lindsay - Le poinçonneur des Lilas - au FIJM le 2 juillet 2017


La montagne magique : deux rendez-vous avec Makaya en fds, le 22 février à la MDC Côte-des-Neiges et le 23 février à la Maison culturelle de Mtl-Nord.

Makaya 150x150.jpgAvec ses rythmes dansants, ses improvisations percussives frénétiques et ses couleurs exotiques, un rendez-vous avec le quintette Makaya n’est jamais un rendez-vous
manqué. Par chance, le groupe vous donne rendez-vous à deux reprises cette fin de semaine ! Leur réussite tient sans doute des influences diverses et complémentaires de chacun. Le pianiste et meneur David Bontemps se distingue par sa touche classique et son enracinement dans la musique haïtienne. Le guitariste et chanteur Jude A. Deslouches apporte douceur et sensibilité au répertoire constitué de compositions et de reprises du répertoire traditionnel créole. Les percussionnistes
Cydric Féréol et Emmanuel Delly teintent le tout de musique afro-caribéenne et antillaise, tandis que le contrebassiste Nicolas Bédard apporte la touche jazz qui permet à ce cocktail de se révéler.

Leur musique vivante, majoritairement instrumentale, prend une saveur particulière en spectacle, grâce aux multiples interactions entre les musiciens, les duels improvisés au percussions ou les envolées chatoyantes du piano, ponctués de présentations concises et instructives de David Bontemps, qui partage le fruit de ses recherches pour nous en apprendre davantage sur ce fascinant répertoire. De l’histoire de la petite fille de Peze Kafe au célèbre Irène en passant par Gwog Mwen, convivial à souhait, les cinq musiciens arriveront à point nommé pour nous annoncer la fin de l’hiver.

Ils colporteront leur symbiose musicale le 22 février à la Maison de la culture Côte-des-Neiges et le lendemain à la Maison culturelle de Montréal-Nord. Macaya est le nom d'une montagne haïtienne.

Ne les manquez pas ! et c'est gratuit !

makayajazz.net

facebook.com/makayajazz

davidbontemps.site

David Bontemps, piano et direction musicale
Jude Deslouches, guitare et voix
Nicolas Bédard, contrebasse et basse électrique
Emmanuel Delly, congas et percussions haïtiennes
Cydric Féréol, Gwo ka (percussion traditionnelle de la Guadeloupe) et percussions

Vendredi le 22 février 19h30
Maison de la culture Côte-des-Neiges
5290 Côte-des-Neiges   
514-872-6889

Samedi le 23 février 19h30
Maison culturelle de Montréal-Nord
12004 Rolland   
514-328-5630
--------------------
Benjamin Goron : benjamingoron@gmail.com
Facebook / twitter

 


TVJAZZ  26 avril 2017
GFS Trio : Trilok Gurtu, Paolo Fresu Omar Sosa - entrevue et extraits de Monk-E Desh et Toridanzon - Palais Montcalm, le 26 avril 2017.


TVJAZZ  28 janvier 2016
Omar Sosa Erol Josué Neges Fla Vodoun - Yon Zanmi Vini Wem - Festival International de Jazz de Port-au-Prince, le 28 jan 2016


TVJAZZ  5 février 2019
Rémi-Jean LeBlanc Nir Felder Rafael Zaldivar Tommy Crane - Shanghai - La Vitrola, le 5 fév 2019


TVJAZZ  8 février 2019
David Linx et le Brussels Jazz Orchestra - Mathilde - JPL Victo Jazz, le 8 fév 2019


TVJAZZ  8 février 2019
David Linx et le Brussels Jazz Orchestra - Isabelle - JPL Victo Jazz, le 8 fév 2019


Facebook Twitter Youtube

Gagnez une paire de billets pour Scott Bradlee's PostModern Jukebox le 1ier mars au MTelus!

Nom du concours

PARTICIPEZ