Sortiesjazznights.com

English

Annoncez | Contact

TOUTE L'ACTUALITÉ JAZZ DU QuÉBEC DEPUIS 2003

JazzBulletin   -   jeudi 18 juillet 2019 au mercredi 31 juillet 2019

Recevez gratuitement le JazzBulletin par courriel ou rss chaque jeudi!

Tous les événements jazz du QC dans les clubs, restos, concerts, bars, cafés et festivals !

RSS

Bulletin SJNPRO

Pour les musiciens
et professionnels
du jazz

Travaillez sur votre musique avec Jean-Michel Pilc, Kirk MacDonald, Sienna Dahlen et Adrian Vedady au JazzWorks Adult Jazz Camp et le Composers' Symposium (12-18 août) sur le magnifique Lac MacDonald.

Jazzworks teachers 150x247.jpgC'est la deuxième année pour le bassiste Adrian Vedady en tant que directeur de la musique de JazzWorks, et pour se mettre dans l'ambiance du Jazz Camp il nous présente quelque membres de la faculté.

Le pianiste Jean-Michel Pilc est originaire de Paris et déménage à New York en 1995. Pour voir une courte vidéo de cette période de sa vie au fameux Smalls Jazz Club, c'est ici. Il vit maintenant à Montréal et enseignera au Composer's Symposium et au Jazz Camp du 12 au 18 août.

Le saxophoniste Kirk MacDonald est un pilier de la scène jazz canadienne depuis une trentaine d'années. Originaire des Maritimes il s'est rapidement imposé sur le millieu torontois. Pour voir une vidéo de la pièce La Mesha de Kenny Dorhams, c'est ici. C'est la première participation de Kirk comme enseignant a JazzWorks pour le Composer's Symposium et le JazzWorks Jazz Camp. C'est un excellent saxophoniste, compositeur et enseignant.

La chanteuse Sienna Dahlen viens de Dawson Creek, C.B. Elle vit à Montréal depuis le début des années 90 et est très active en tant que vocaliste, compositrice et professeure aux Universités Concordia et McGill. Pour voir son interprétation de Warm Lake, c'est ici. C'est la deuxième année de Sienna au Composer's Symposium et le Jazz Camp.

Composers' Symposium / Practice Retreat, lundi le 12 août au jeudi le 15 août.

Ça démarre avec le Composers' Symposium. Perfectionnez votre écriture et vos arrangements ou prenez du temps pour répéter seul et participer à des jams sessions impromptus dans une environnement idyllique au bord d'un lac. Affinez vos pièces originales en tête-à-tête avec de grands compositeurs internationaux : le pianiste Jean-Michel Pilc, le saxophoniste Kirk MacDonald, l'auteur-compositeur-interprête Sienna Dahlen, et le bassiste et Directeur de Camp Musical, Adrian Vedady.

JazzWorks Adult Jazz Camp, jeudi le 15 août au dimanche le 18 août.

Et ça continue avec le JazzWorks Adult Jazz Camp. Améliorez votre théorie jazz et votre jeu avec des artistes de jazz créatifs hors du commun, canadiens et internationaux, sur le magnifique Grand Lac MacDonald dans les Laurentides (moins d'une heure de Montréal). C'est une expérience d'apprentissage intensive pour les musiciens de tous les niveaux dans un environnement de soutien et de détente.

Plongez dans l'improvisation, l'histoire du jazz, la composition et les arrangements, les répétitions de combos et les classes de maîtres, couronnés par d'excitants jam sessions et concerts chaque soir mettant en vedette les participants du Camp et la Faculté de professionels du jazz de calibre mondial du JazzWorks. (Payez en dollars canadiens - c'est une aubaine!)

Les frais de participation débutent a $735 CAD ($555 USD) incluant les frais d'enseignement, l'hébergement et les repas.

The JazzWorks Vocal Intensive Program est probablement où mon rêve de devenir une chanteuse de jazz a pris leur envol.”
— KellyLee Evans, vocaliste

Jazz Camp est toujours très enrichissant et parviens toujours à m'inspirer à travailler plus fort — Lance Schwerdfager, bassist

C'est le point culminant de toute mon année! C'est le moment de me concentrer sur la musique que j'aime avec des gens qui l'aime autant que moi. Après 10 ans, le plaisir y est toujours.” — Leslie Toope, vocaliste

Voici un aperçu : https://youtu.be/sQsedRbmccg

Composers' Symposium : lundi le 12 août au jeudi le 15 août /// JazzWorks Adult Jazz Camp : jeudi le 15 août au dimanche le 18 août - Centre Musical CAMMAC (Harrington, QC)

Pour l'événement sur Facebook, c'est ici

Pour en savoir plus et l'inscription :

Téléphone : 613-220-3819 / courriel : jazz@jazzworkscanada.com

Pour en savoir plus : http://www.jazzworkscanada.com


Les séries Classes de maître, Midi Jazz Manouche, Relève et Jazz Lounge Desjardins présentent une vingtaine de concerts au 12e Festi Jazz Mont-Tremblant, du mercredi 31 juillet au dimanche 4 août.

Frank Lozano 150x180.jpgLe Festi Jazz Mont-Tremblant renouvelle son offre de programmation avec les séries chouchou du public. Présentées sur la Scène Jazz Lounge sous la tente ouverte, quatre séries de concerts s'affilent de 11 h à 17 h pour le plus grand plaisir des festivaliers.

Classes de maître — 11 h

Chaque jour à  11 h s'amènera un artiste et son instrument pour une rencontre intime avec le public. On y converse de technique, d’inspiration et d’affiliation à la musique. Le 31 juillet, c’est le saxophoniste Benjamin Deschamps qui ouvrira ces rencontres. Puis défileront le 1er août le saxophoniste Samuel Blais, le 2 août le pianiste Félix Stüssi, le 3 août le batteur Paul Brochu et le 4 août le bassiste Alain Caron.

Série Midi Jazz Manouche
— 12 h

Place au jazz manouche à midi avec le trio de Suzi Silva. Cette talentueuse chanteuse revisitera à sa manière jazz manouche de grands classiques de la chanson française. Elle sera accompagnée de José Brites à la guitare et  Jean-Sébastien Clément à la contrebasse.

Série Jazz Relève
— 13 h 15

31 juillet : Jérémie Dallaire Trio – Le pianiste Jérémie Dallaire et ses acolytes le batteur Julien Saulnier et Médéryc Titi à la contrebasse prennent place pour présenter leur répertoire original. 1er août :  Hoy Trio – Gabriel Ashkinadze à la basse, Simon Brosseau au piano et Julien Saulnier à la batterie. 2 août  : Andrei Dinu Quartet – Un excellent quatuor composé d’Andrei Dinu à la guitare, Mathieu Quenneville au piano, Guillaume Picard à la batterie et William Ouellet à la contrebasse. 3 août : Nicolas Villeneuve Interstices – Ce  jeune pianiste présente les pièces de son premier album, Interstices. Jules Payette, saxophones alto et soprano, Eugénie Jobin à la voix. Nicolas Villeneuve au piano, Sylvaine Arnaud à la contrebasse,  et William Javier Machado à la batterie. Pour notre critique d'Interstices, c'est ici. 4 août : Simon Brosseau Quartet – Simon Brosseau au piano, Elisabeth Lajoie au saxophone,  Brian Nam à la batterie et Chriss Ross à la basse.

Série Jazz Lounge Desjardins — 15 h

31 juillet : Rémi-Jean LeBlanc Quartet – Le talentueux bassiste Rémi-Jean LeBlanc présente son album Déductions en ouverture de cette série avec Rafael Zaldivar au piano, Samuel Joly à la batterie et Nicolas Ferron à la guitare. 1er août : Frank Lozano Trio (photo) – L’excellent saxophoniste Frank Lozano, pour sa première visite au Festi Jazz, présentera ses compositions et des standards revisité. Avec Morgan Moore à la basse et Kevin Warren à la batterie. 2 août : Folégo – Ce sera sur des rythmes de jazz brésilien et de samba que cette formation des Laurentides ensoleillera votre après-midi. Yves Labrèche à la guitare, Hugette Gausserin à la voix, Yvon Boivin au piano, Jean-François Barbeau à la batterie, Michel Viau à la basse et Raoul Pereira aux percussions. 3 août : Annam’s Family Project – Le guitariste Annam Nguyen nous présente son deuxième album de compositions originales à saveur funk et jazz fusion avec Thiago Ferté au saxophone, Jonathan Boudreau à la contrebasse et Simon Bergeron à la batterie. 4 août : Yvan Belleau Quartet – Pour conclure ces après-midi musicaux, le saxophoniste et clarinettiste virtuose Yvan Belleau interprétera les compositions de son album Clair et net. Il sera accompagnée du  bassiste Normand Lachapelle, du guitariste Sylvain Provost et du  batteur Yvon Plouffe.

Le Festi Jazz Mont-Tremblant c'est 54 concerts gratuits et 160 artistes qui seront présentés sur trois scènes extérieures, plusieurs séries et dans sept établissements. Le site du Festi Jazz est installé sur le terrain du Presbytère de l'Église de Saint-Jovite. Pour en savoir plus sur toute la programmation et les autres séries du Festi Jazz Mont-Tremblant qui a lieu du mercredi 31 juillet au dimanche 4 août : jazztremblant.com. (photo : Frank Lozano)


Anba Tonèl : Dansons sous la tonnelle avec la musique antillaise du percussioniste Daniel Bellegarde et son invité spécial Eddy Prophète vendredi le 19 juillet au Théâtre Fairmount dans le cadre du Festival International Nuits d'Afrique.

Daniel Bellegarde  150x177.jpgVéritable ravissement de couleurs et de chaleur antillaise, l’album Anba Tonèl de Daniel Bellegarde rends hommage à la musique traditionnelle des paysans haïtiens et antillais, une musique libre, décomplexée, souriante et rythmée. Contredanses, quadrilles, polyphonies vocales sont une invitation à la danse « sous la tonnelle », comme autrefois.

Daniel Bellegarde est un percussionniste versatile. Il a collaboré avec de nombreux artistes dans le cadre de tournées ou enregistrements, on peut citer Robert Charlebois, Paolo Ramos, Daniel Bélanger, Maxime Leforestier, Richard Desjardins ou encore le Cirque du soleil. Avec sa formation acoustique, il opère un retour aux sources et aux traditions de ses racines. On retrouve à ses côtés son invité spécial le pianiste et chanteur Eddy Prophète, avec la complicité de Toto Laraque (guitare et voix), Jean-Christophe Germain (violon, voix, percussions), Marco Jeanty (voix principale, percussions), Bruno Rouyère (banjo, voix),  Fritz Pageot (basse, manouba, voix) et Fabrice Laurent (percussions).

Ce vendredi le 19 juillet, le Festival International Nuits d'Afrique vous proposera un voyage ancré dans la tradition antillaise,musique d’esclaves, musique d’espoir, qui continue de vibrer et de faire croître « le tronc de l’arbre de la liberté des Noirs. »

-----------------------------------------
CT - Daniel, avec ce projet tu mets de l'avant tes racines haïtiennes/antillaises et cette musique racine...tu peut décrire Anba Tonèl pour nos lecteurs ?

Daniel Bellegarde - C'est toujours intéressant de s'interroger sur l'histoire de la musique. Celle des Antilles me fascine. Anba Tonèl c'est un lieu de rencontre, de rassemblement dans un esprit communautaire et de convivialité. J'essaie de recréer une ambiance musicale reliée aux danses de salon de l’époque du 18e siècle. Je me suis intéressé a ce que j'appelle le transfert culturel qui a eu lieu a l’époque de la colonisation en Haïti, en Guadeloupe, en Martinique et en Dominique.

CT - Comment t'est venue l'idée de ce projet ?

Daniel Bellegarde - Ce projet est arrivé par accident. Au départ, je m’intéressais à la musique Rasin d’Haïti (traditionnelle). J’ai obtenu une bourse d’études du Conseil des arts du Canada pour me perfectionner avec Frisner Augustin, un tambourineur haïtien vivant à New York et très réputé en sa qualité de professeur et qui, malheureusement, est décédé lors d’un voyage dans notre pays d’origine. Haïti et les Antilles sont, de par leur histoire, métissés ; une histoire qui me fascine, d’ailleurs, d’autant plus que mon grand-père paternel a écrit un manuel d'histoire pour les écoles haïtiennes. En lisant plusieurs documents sur l’histoire de la musique en Haiti, je me suis rendu compte qu’il y avait peu d’informations sur les contredanses, les quadrilles, les menuets-Congo, etc… Dans les années 80, j’avais travaillé pendant plus d’un an avec l’excellent tambourineur haïtien Georges Rodriguez et sa troupe de danseurs et dans son répertoire, il y avait des contredanses. La consultation de musicologues, d’archives et de quelques amis antillais m’a conduit à constater que la Martinique, la Guadeloupe et la Dominique ont le même problème au niveau de l’information et de la diffusion. J’ai retroussé donc mes manches et commencé à écrire et expérimenter. Six ans, c’est le temps qu’il m’a fallu et je peux dire que c’est un travail titanesque exigeant de la persévérance !

CT - Ça veut dire quoi Anba Tonèl ? Pourquoi ce nom ?

Daniel Bellegarde - Sous la tonnelle , c'est la traduction, c'est un toit  qui te protège de la pluie ou du soleil. Mais le nom est associé a l'ambiance rurale, a la fête champêtre , aux  divertissements, a la récréation. Après une dure journée de travail, on se retrouve pour se détendre, danser et jouer de la musique. Le colon, sans doute par nostalgie, a introduit dans les Antilles au 18e siècle des danses et musiques que le milieu rural a très vite adopté, ce qui a donné des  contredanses, quadrilles, des menuets, des valses, etc. Ça donne un métissage riche musicalement avec des instruments comme l’accordéon, le violon, la guitare, le chacha (maracas), le syak ou graj (le frottoir) et le tanbou bass (tambour sur cadre).

CT - On parle de contredanses, de quadrilles, de menuets-congo, des styles musicaux qu'on associe peu aux Antilles...

Daniel Bellegarde - Comme je l'ai mentionné avant, l'introduction de la contredanse dans les colonies vient du désir qu'avaient les colons français de recréer aux Îles le mode de vie qu'ils auraient eu s'ils étaient en Europe. La contredanse et un peu plus tard le quadrille furent les formes les plus dansées dans les colonies françaises au 19e siècle autant chez les esclaves, les libres ou les planteurs. La démocratisation de la pratique a contribué a réduire la distance que les colons européens avaient voulu instaurer entre eux et les Noirs des colonies. Ce qui peut être perçu par certains musicologues comme un acte de résistance a la déshumanisation ou comme une expression symbolique du rejet du discours colonial, un peu comme comme un acte de résistance a l'esclavage.

CT - Pour ce concert tu as invité le pianiste et chanteur Eddy Prophète...bien connu a Haïti...parles-nous de lui...

Daniel Bellegarde - Eddy est mon cousin du côté de ma grand-mère paternelle. C'est une légende de la musique haïtienne . Il a joué avec les plus gros noms du pays ; Webert Sicot (créateur du cadence rempa), Boulo Valcout, Haitiando, le poête Syto Cave et le super percussionniste-chanteur Azor. Il a vécu plusieurs années en Martinique comme musicien. En plus du piano, il joue de l’accordéon et c'est un très grand joueur d'orgue B3. Il a joué longtemps dans les grands hôtels du Québec, de la Martinique, du Brésil et du Japon. Après ses études en musique en harmonie et en interprétation jazz de l’Université du Québec a Montréal, il a contribué a l’évolution de la musique haïtienne. Je tenais a faire participer cette légende et ce talent de 75 ans au Festival International Nuits d'Afrique. Je suis chanceux puisqu'il a décidé de lever le pied sur ses activités comme pianiste. Comme il a plus de disponibilités, j'en profite et nous avons tellement de plaisir ! Je le découvre et il me découvre, nous aimons la musique brésilienne et le jazz. Il est très allumé et j'adore son rire...

CT -  Ton répertoire inclut des pièces comme Haute Taille, Pantalon, Autobus Nord, Sérénade, Avan De, Twoubabou, etc...comment as-tu monté ce fascinant répertoire ?

Daniel Bellegarde - C'est très long, j'ai consulté beaucoup d'archives et j'ai composé quelques pièces d'inspirations traditionnelles (4) et j'ai fait des arrangements sur d'autres pièces. Ça demande beaucoup de patience et de persévérance. J'ai pris des risques aussi au niveau des arrangements et des choix artistes pour que ça soit...écoutable! J'ai beaucoup appris et j'apprend toujours ! C'est passionnant !

CT - Alors quel est ton message à nos lecteur pour vendredi le 19 juillet ? on peut s'attendre à quoi ?

Daniel Bellegarde - There's a crack ! A crack in everything, that's how the light gets in! Venez découvrir une musique acoustique avec violon, banjo, dobro, guitare, kalimba basse (manouba), basse, voix et percussion. C'est vintage....Yé Krik!!!
-----------------------------------------
Entrevue : Claude Thibault
-----------------------------------------
Daniel Bellegarde - Anba Tonèl
Vendredi le 19 juillet 20h30

Théâtre Fairmount au Festival International Nuits d'Afrique
5240, ave. du Parc    
514-563-1395


Vidéos d'Antonio Sánchez - Migrations, Christian Scott aTunde Adjuah, Jean-Michel Pilc Waves Trio et Donato Bourassa Lozano Tanguay au 40e FIJM!

Christian Scott pour primeur.jpgVoici quelques vidéos de notre cru en direct du 40e FIJM : Antonio Sánchez - Migrations, Christian Scott aTunde Adjuah, Jean-Michel Pilc Waves Trio et Donato Bourassa Lozano Tanguay.

Le batteur Antonio Sánchez présentait son projet Migration. Celui qui a écrit la musique du film Birdman était accompagné de Thana Alexa Pavelic (voix), John Escreet (piano/claviers), Chase Baird (saxophone) et Orlando Le Fleming (basse), dimanche le 30 juin au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

Pour voir la vidéo, c'est ici

L'incendiaire trompettiste Christian Scott aTunde Adjuah (photo) était au Monument-National lundi le 1ier juillet. En compagnie de Logan Richardson (saxophone), Lawrence Field (claviers), Kriss Funn (contrebasse), Corey Fonville (batterie) et Weedie Braimah (percussions), c'était la fête!

Pour voir la vidéo, c'est ici

Le pianiste français Jean-Michel Pilc est allé vivre à NY pour ensuite atterrir à Montréal. Il enseigne à l'Université McGill et peut être vu et entendu dans plusieurs lieux de Montréal. Le voici en improvisation avec son Waves Trio qui inclut Cole Birney-Stewart  (contrebasse) et Michel Lambert (batterie). Ce concert était mercredi le 3 juillet à L'Astral.

Pour voir la vidéo, c'est ici

Donato Bourassa Lozano Tanguay nous offrent un jazz senti, dans les grandes lignes de ce language subtil par quatre musiciens québécois d'expérience, Michel Donato (bass), François Bourassa (piano), Frank Lozano (sax) et Pierre Tanguay (batterie). Samedi le 6 juillet, L'Astral était comblé.

Pour voir la vidéo de Nardis, c'est ici


CDJAZZ par Christophe Rodriguez

Nicolas Villeneuve - Interstices

L’été nous permets de faire de belles découvertes. Prenez le cas du jeune pianiste Nicolas Villeneuve. Avec sa fine équipe de musiciens, il nous propose un joli voyage, tout estival, ancré dans huit compositions personnelles comme c’est la mode actuellement. Plutôt que de revisiter certains standards, bien que nous aurions aimé, il fait place à la créativité. Du jazz doux, semblable à une brise de vacances qui évoque parfois Sergio Mendes. Parce que Interstices fait place aussi à des sonorités latines, soutenu par la très belle voix de la chanteuse Eugénie Jobin et du saxophoniste Jules Payette qui appose soit un contrechant ou un accompagnement soutenu.

Imaginons un instant que vous êtes sur le bord d’un lac et à la troisième plage, Deux Océans vient accompagner la petite brise et le calme, avec en vedette, la voix cristalline d’Eugénie Jobin. À bien y penser, cette chanteuse que nous découvrons a certainement dû écouter Christiane Legrand, pilier des Doubles Six et sœur du grand disparu. Il ne faudrait pas oublier la contrebassiste Sylvaine Arnaud, dont le jeu tout en finesse rehausse la voix de sa complice. Pour ce qui est du pianiste Nicolas Villeneuve, nous pouvons d’ores et déjà affirmer qu’il se nourrit aussi bien du jazz que du classique. Un brin de Satie, deux cuillérées de Bill Evans, et hop, le tour est joué. Du jazz certes, mais bien plus que cela.

Été / La Cumbia de la Amistad / Deux Océans / Reunion de los Espiritus del Bosque / Continuidad de los Parques / Las Ruinas Circulares / Mémoires Fossiles / Atardecer

Nicolas Villeneuve, piano
Eugénie Jobin, voix
Jules Payette, sax alto / soprano
Sylvaine Arnaud, contrebasse
William Javier Machado, batterie

Le groupe sera au Festi Jazz Mont-Tremblant, samedi le 3 août @ 13h15.

Pour la vidéo-promo, c'est ici

www.nicolasvilleneuve.ca

Interstices sur Facebook


Christophe Rodriguez (rod.chris@hotmail.com)


TVJAZZ  3 juillet 2019
Jean-Michel Pilc Waves Trio - FIJM, le 3 juillet 2019


Attention ! Ce concert est annulé : La trompettiste Lina Allemano, un jazz actuel inventif et suggestif au Résonance jeudi le 18 juillet.

Lina Allemano 150x150.jpgLa trompettiste canadienne Lina Allemano vit actuellement entre Toronto et Berlin. Au contact de deux scènes très différentes, elle
a su trouver sa propre voie en faisant une synthèse personnelle très réussie du jazz moderne et des techniques d'écriture et  d'interprétation contemporaines.

Explorant des avenues plus électro psychédéliques qu'avec le Lina Allemano's Titanium Riot, elle conserve une saveur acoustique au sein de son quartet Lisa Allemano Four, avec Brodie West (sax alto), Andrew Downing (contrebasse) et Nick Fraser (batterie). Leur dernier album, Sometimes Y, montre la porosité des frontières entre composition et improvisation, les deux composantes s'enchevêtrant avec fluidité. Le discours est d'une abstraction très suggestive, servi par une technique et une justesse admirables de la part de tous les musiciens. Vous en aurez la preuve ce jeudi au Résonance. N'attendez plus pour découvrir l'une des jeunes voix innovantes de la scène jazz.

linaallemano.com

linaallemano.bandcamp.com/album/sometimes-y

Jeudi le 18 juillet 21h
Résonance
5175A Ave. du Parc   
514-360-9629
--------------------
Benjamin Goron : benjamingoron@gmail.com
Facebook / twitter


TVJAZZ  14 août 2015
Kirk MacDonald Quartet + Harold Mabern - Impressions - Resonance, le 14 août 2015


TVJAZZ  2 octobre 2015
Marc Copland Adrian Vedady - My Foolish Heart - L'OFF Jazz au Lion d'Or, le 2 oct 2015


TVJAZZ  6 juillet 2019
Yamandú Costa Guto Wirtti - FIJM, le 6 juillet 2019


TVJAZZ  28 juin 2019
Annie Poulain Trio - Equinox - Québec Jazz en Juin au Palais Montcalm, le 28 juin 2019


TVJAZZ  6 juillet 2019
Yamandú Costa - entrevue et extraits - FIJM, le 6 juillet 2019


TVJAZZ  30 juin 2019
Antonio Sánchez - Migration - FIJM, le 30 juin 2019


TVJAZZ  1 juillet 2019
Christian Scott aTunde Adjuah - FIJM, le 1e juillet 2019


TVJAZZ  6 juillet 2019
Donato Bourassa Lozano Tanguay - Nardis - FIJM, le 6 juillet 2019


Facebook Twitter Youtube