Sortiesjazznights.com

English

Annoncez | Contact

TOUTE L'ACTUALITÉ JAZZ DU QuÉBEC DEPUIS 2003

JazzBulletin   -   jeudi 11 janvier 2018 au mercredi 31 janvier 2018

Recevez gratuitement le JazzBulletin par courriel ou rss chaque jeudi!

Tous les événements jazz du QC dans les clubs, restos, concerts, bars, cafés et festivals !

RSS

Bulletin SJNPRO

Pour les musiciens
et professionnels
du jazz

Le saxophoniste Wayne Shorter et son quartette incluant le pianiste panaméen Danilo Pérez, le bassiste John Patitucci et le batteur Brian Blade, mercredi le 17 janvier 2018 pour la soirée Gala du 15e Panama Jazz Festival, et on y sera!

Wayne Shorter.jpgWayne Shorter, l'un des saxophonistes et compositeurs les plus influents de l’histoire de la musique jazz fêtera son 85e anniversaire en 2018. À une époque où plusieurs musiciens de renom se contentent de collectionner les prix hommage et les diplômes honorifiques, Shorter lui, est occupé à créer la musique la plus intense de sa carrière. Considéré comme un pionnier depuis ses débuts dans les années 1950, le parcours de Shorter incarne l'exploration continue et l’improvisation sans frontières. Shorter a lancé en 2013, l’album Without A Net, un retour avec l’emblématique étiquette Blue Note Records, après 43 ans de séparation. Un nouvel album enregistré avec son fidèle quartet; le pianiste Danilo Pérez, le bassiste John Patitucci et le batteur Brian Blade. Le journal The Guardian (Royaume-Uni) le qualifie du « plus habile et aventureux groupe de jazz de la planète », et déclare que le quatuor représente « l'espoir pour l'humanité en terme d'harmonie». Une génération entière de musiciens et de fans le considère comme l’ultime maître créateur d’un vocabulaire intemporel.

Danilo Pérez
Lauréat de Prix Grammy, Danilo Pérez est parmi les musiciens les plus influents et les plus dynamiques de notre époque. Depuis plus d’une décennie, son mélange distinctif de jazz pan-américain lui a attiré le succès et un public fidèle. L’immense talent de Danilo et son enthousiasme rendent ses concerts à la fois mémorables et inspirants. Que ce soit avec son propre groupe ou en tournée avec les grands maîtres du jazz (Wayne Shorter, Roy Haynes, Steve Lacy), Danilo laisse décidément son empreinte dans le monde de la musique contemporaine, guidé comme toujours, par son amour du jazz. Danilo est également le directeur artistique du Panama Jazz Festival produit par la Fondation Danilo Pérez, est directeur artistique du Berklee Global Jazz Institute, et a fondé le Danilo's Jazz Club de Panama.

John Patitucci
John Patitucci occupe une grande place dans le monde du jazz depuis les 30 dernières années en plus d’être actif dans tous les styles de musique. Il a personnellement remporté trois Prix Grammy en plus d’avoir été en nomination plus de quatorze fois et a joué sur plusieurs albums primés aux Grammy Awards. Le saxophoniste Joe Lovano et le batteur Brian Blade ont participé à l’enregistrement de Rememberance, ledernier album de Patitucci. Il est un compositeur très actif avec treize albums solo, et a également composé pour divers ensembles de musique de chambre. Patitucci est actuellement en résidence au Global Jazz Institute du Berklee College of Music, et a récemment lancé une école de basse en ligne interactive à travers ArtistWorks.

Brian Blade
Ce jeune et multi-talentueux vétéran de la musique est déjà largement respecté dans le monde du jazz en tant que batteur, compositeur et meneur du groupe Brian Blade and the Fellowship Band, avec qui il a lançé trois albums. Il est également reconnu comme batteur pour de nombreux héros du monde de la musique tel que Daniel Lanois, Joni Mitchell, Bob Dylan, Wayne Shorter, Seal, Bill Frisell et Emmylou Harris. Blade est toujours en quête de l'équilibre qui donne à une chanson une histoire personnelle avec une résonance extérieure. Depuis 2000, Brian fait partie du Wayne Shorter Quartet avec Danilo Pérez et John Patitucci.

Pour voir une excellente vidéo du groupe, c'est ici

Le concert Gala du Panama Jazz Festival a comme objectif d'amasser des fonds pour les programmes éducatifs de la Fondation Danilo Pérez. Le Gala présentera également Danilo Pérez avec Luciana Souza, ainsi que Samy et Sandra Sandoval avec Orchestre, dirigé par Bill Dobbins.

Pour en savoir plus, panamajazzfestival.com

sortiesJAZZZnights.com y sera et publiera reportages, entrevues (Wayne Shorter, Danilo Pérez et Chucho Valdes) et vidéos!
Claude Thibault, éditeur


Jeudi le 18 janvier à L'Astral, découvrez le meilleur de la nouvelle scène jazz française avec la pianiste Perrine Mansuy, le saxophoniste Samy Thiébault et le saxophoniste Yacine Boularès.

French Quarter 150x150.jpgFrench Quarter, Jazz in NYC et Montréal est un concert destiné à faire valoir la vitalité de la nouvelle scène jazz française présenté par Paris Jazz Club. Pour cette soirée très spéciale du jeudi 18 janvier à L'Astral vous découvrirez...

La pianiste Perrine Mansuy et le trompettiste Christophe Leloil @ 20h
Plébiscitée par la critique et par ses pairs pour ses compositions à la beauté suspendue, intimes et bien loin des démonstrations virtuoses, Perrine Mansuy s’est fait une place dans la sphère exigeante des pianistes de jazz. De collaborations remarquables en albums remarqués, cette jeune artiste a imposé un style de jeu et une écriture comme la signature d’une personnalité atypique musardant d’improvisations libres en inventions harmoniques. Sur son nouvel album, elle fait vagabonder le jazz sur les terrains de la pop, du rock et d’atmosphères oniriques dans une dream pop veloutée que caresse le souffle magique du trompettiste Christophe Leloil. Un écrin pour les rêveries empreintes de lyrisme…pour la vidéo, c'est ici

Perrine Mansuy : piano / Christophe Leloil : trompette / Pierre Fenichel : contrebasse / Fred Pasqua : batterie

Le saxophoniste Samy Thiébault présente Rebirth @ 21h
Fort d’un quartet à l’énergie intempestive, soudé par une forte amitié,  six albums, dix années de jeu collectif intense et aventureux, le saxophoniste Samy Thiébault en perpétuelle quête a présenté son nouvel opus, Rebirth en septembre dernier. Cet album a été un temps fort de la rentrée musicale. C'est la notion de mélodie, dans le sens à la fois le plus intime et traditionnel du terme, tout autant qu'universel et émotionnel, qui traverse l’album de part en part, comme un autoportrait passionné. Des lignes inspirées au saxophoniste par ses racines marocaines, l’Afrique de l’ouest où il a grandi, les terres d’Amérique de Sud où son quartet a beaucoup tourné, et qu'il transfigure dans le langage du jazz de manière contemporaine et moderne. Une renaissance à la fois personnelle et stylistique, l’affirmation d’un nouveau cycle de vie de musique au travers et part les matériaux musicaux le plus intimes de son auteur...pour la vidéo, c'est ici

Samy Thiébault : saxophone / Adrien Chicot : piano / Sylvain Romano : contrebasse / Philippe Soirat : batterie

Le saxophoniste Yacine Boularès présente Ajoyo @ 22h
Ajoyo est le premier album explosif du saxophoniste, compositeur et producteur franco-tunisien, Yacine Boularès qui suite à des études de Philosophie à la Sorbonne, intègre la classe de Jazz du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris puis obtient une Fulbright Scholarship et une bourse d’étude à la New School for Jazz de NewYork où il est installé depuis 2009. Il intègre alors une ville en phase avec ses envies de création et de diversité et très rapidement accompagne sur scène et en studio des musiciens aussi variés que Ben E. King, Tabou Combo, l’Orchestre Septentrional d’Haiti, Sheila Jordan, Placido Domingo ou l’ancien batteur de Fela Kuti, Jojo Kuo. Ces influences l'amenènt à trouver sa propre identité et l'explorations de rythmes de danse d’Afrique de l’ouest le conduisent à la création d'Ajoyo, un mélange mystique de tradition africaine, de jazz et soul. Yacine et Sarah Elizabeth Charles signent ensemble les textes d'un répertoire qui célèbre la vie, l'amour et la justice: une musique de transe sophistiquée qui nourrit autant le coeur, l'âme que le corps...pour la vidéo, c'est ici

Yacine Boularès : saxophone / Alon Albagli : guitare / Jesse Fischer : piano, claviers / Sarah Elizabeth Charles : voix / Yonathan Levy : basse / Guilhem Flouzat : batterie

French Quarter, Jazz in NYC et Montréal

La pianiste Perrine Mansuy @ 20h
Le saxophoniste Samy Thiébault présente Rebirth @ 21h
Le saxophoniste Yacine Boularès présente Ajoyo @ 22h

L'Astral

305 Sainte-Catherine O   
514-871-1881


Samedi le 13 janvier au Dièse Onze, le Fat Kid Octet du Luke Horimoto, mettant en vedette certains membres du Fat Kid Big Band - un nouveau big band montréalais, joueront à 22h avec certaines pièces du prochain album, New Beginnings.

Fat Kid Octet.jpgJ'ai voulu en savoir un peu plus sur Luke Horimoto, ce jeune compositeur, arrangeur et saxophoniste de Vancouver qui est à Montréal depuis 7 ans entre deux vols comme agent de bord au Moyen Orient. Lorsqu'il est pas en vol ou au repos, il consacre la plupart de son temps à l'écriture de pièces de cet ensemble de 19 musiciens, le Fat Kid Big Band et sa version octet.

CT : Luke, parles-moi du Fat Kid Octet et du Fat Kid Big Band, qu'est-ce qui t'a motivé à démarrer un tel projet?

LH : J'ai toujours voulu écrire des compositions et des arrangements de big band. Enregister avec tous ces excellents musiciens, c'était quelque chose. L'octet c'est tous des musiciens du Big Band. Plus petit et plus simple à gérer.

CT : Comment as-tu choisi tes 19 musiciens du Fat Kid Big Band?  

LH : Des musiciens que j'ai rencontré à l'Université, des musiciens actifs ici, des mentors et des références.

CT : Qu'est-ce qui t'a amené à Montréal il y sept ans?

LH : Après le secondaire, j'ai poursuivi mes études dans un domaine complètement différent à l'Université. Après un an j'ai voulu poursuivre ma vraie passion, celle de jouer le saxophone. Alors je suis venu étudier à Montréal, j'ai terminé mon BAC, la scène musicale d'ici et la poutine m'ont gardé ici.

CT : Qu'est-ce qu'on va entendre avec ton Octet Samedi le 13 janvier?

LH : Des pièces de l'album a venir, New Beginnings, des standards de jazz, un peu de musique groovy-mais-pas-complètement-du-jazz. Il faut le dire par contre ce n'est pas un lancement d'album ce n'est pas le Big Band. A suivre.

CT : Et New Beginnings ça sortira quand?

LH : Ça sera lancé le 19 janvier sur iTunes, Amazon Music et autres plateformes numériques. Des copies physiques aussi, mais en petites quantités. (Pssst, j'en aurai au concert du 13 janvier au Dièse Onze. C'est avant le lancement mais je ne suis pas à Montréal souvent.)

CT : Et c'est qui le Fat Kid?

LH : Je travaille encore sur une explication plus détaillée de l'origine du nom le Fat Kid. Une partie de la philosophie du nom c'est tout simplement d'avoir du plaisir et je fais ce que je peut pour mettre ça dans ma musique. Évidemment avec l'aide de tous ces excellents musiciens montréalais qui collaborent. C'est un nom facile à retenir.

Pour la vidéo, c'est ici

Pour en savoir plus : fatkidbigband.com

Sur FB : https://www.facebook.com/fatkidbigband

Entrevue : Claude Thibault

J'aime jouer tous ces genres, latin, funk, swing...
Matt Mignogna, guitare

C'est très inspiré
Al McLean, sax tenor

Luke Horimoto - sax tenor, compositions
Hichem Khalfa - trompette
Al McLean - sax alto
Modibo Keïta - trombone
Matt Mignogna - guitare
Guillaume Martineau - piano
Alex Bellegarde - basse
William Machado - batterie

Fat Kid Octet
Samedi le 13 janvier 22h
Dièse Onze
4115A St-Denis    
514-223-3543


Le trompettiste Erik Truffaz (France/Suisse), la chanteuse Emilie Claire Barlow (Canada) et le saxo Kenny Garrett (USA) en soirée d'ouverture du 12e Festival International de jazz de Port-au-Prince, le 20 janvier prochain.

Loop-1-Eng.jpgLa 12e édition du Festival International de jazz de Port-au-Prince, démarre le 20 janvier prochain avec ces trois artistes de renom...


Erik Truffaz, trompettiste de jazz fusion avec une touche électro : Célèbre trompettiste français, Erik Truffaz a découvert le jazz à travers les musiques de Miles Davis dont il s’inspire fortement en y ajoutant une touche personnelle. Sa musique est un métissage des genres, électro et jazz fusion. Avec sa sonorité feutrée, Erik Truffaz donne une couleur unique à sa musique. Il a collaboré avec Arthur Hnatek, Tigran Hamasyan, John Patitucci ou encore Shai Maestro. Erik Truffaz sera à l’ouverture de la 12ème édition du PAPJAZZ sur la scène Prestige du Karibe et à l’Institut Français pendant la semaine.

Une voix smooth et jazzy au PAPJAZZ : Emilie Claire Barlow : Sublime chanteuse de jazz canadienne, arrangeur et produceur, Emilie Claire Barlow a plusieurs cordes à son arc puisqu’elle prête également sa voix à des personnages de séries d’animation depuis son plus jeune âge. L’authenticité de sa voix et la douceur de son timbre en ont fait une révélation, en effet Emilie Claire Barlow est récipiendaire d’un Félix au gala de l’ADISQ pour son premier album francophone Seule ce soir et de deux Juno dont le dernier en 2016 pour son dernier album Clear Day pour lequel elle a collaboré avec Steve Webster. Emilie Claire Barlow trouve son inspiration chez certains artistes tels que Holly Cole, Bobby McFerrin, Tony Bennett, Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Joni Mitchell. Vous tomberez sous le charme de sa voix lors de la soirée d’ouverture du PAPJAZZ sur la Scène Prestige de l’hôtel Karibe.

« Aucun saxophoniste ne m’avait autant ébahi, depuis John Coltrane ! » Miles Davis. Le saxophoniste alto Kenny Garrett reste l’un des meilleurs souffleurs de la jazzosphère contemporaine. Aussi à l’aise dans les sonorités complexes que dans le funk, la pop ou dans le jazz plus traditionnel, il est capable d’une belle exubérance comme d’une profonde spiritualité. Kenny Garrett se renouvelle sans cesse, tout en restant fidèle à ses maîtres : Art Blakey, Freddy Hubbard ou Miles Davis. C’est donc une soirée exceptionnelle d’énergie pure que propose le PAPJAZZ en ouverture de sa 12e édition.

Pour en savoir plus, http://papjazzhaiti.org


Le batteur Simone Prattico en trio présente Brooklyn Sessions samedi le 20 janvier au Théâtre de la Ville.

Simone Prattico.jpgOn pourrait définir le batteur italien Simone Prattico comme un itinérant du rythme : depuis des années, et grâce à de multiples et prestigieuses collaborations internationales, il explore divers univers musicaux, toujours à la recherche des racines et des pulsations authentiques de chaque projet. Connu au Québec pour avoir accompagné Piers Faccini, il sera en tournée au Québec avec un concert au Théâtre de la Ville (Longueuil) samedi le 20 janvier 2018 pour présenter son premier album Brooklyn Sessions, disponible le 19 janvier sur iTunes.

Simone Prattico est un musicien habitué des circuits et des studios aux quatre coins du monde. Batteur et percussionniste recherché, il aligne avec son premier album, Brooklyn Sessions – enregistré avec le pianiste Klaus Mueller et la contrebassiste Brandi Disterheft - ses  fondamentaux :  un  jazz  métissé, des amis musiciens, et New York, la ville-monde où il se sent toujours à la maison. Simone Prattico a voulu l’enregistrement de Brooklyn Sessions comme un live impromptu, où les musiciens découvrent la musique et la fixent en quelques prises, dans la fraîcheur des premiers élans. L’atmosphère oscille entre ballades rêveuses et pulsations plus énergiques en passant par des véritables berceuses. Teintée de  couleur afro,  la  reprise de Maiden  Voyage de Herbie Hancock est  une  des  clés de l’album, tout à l’image du parcours du batteur.

Simone Prattico : batterie
Paul Shrofel : piano
Acelino de Paula : basse

Simone Prattico Trio - Samedi 20 janvier à 20 h
Théâtre de la Ville | Salle Jean-Louis-Millette en formule cabaret
180, rue De Gentilly Est, Longueuil
Billetterie : 450 670-1616

pour voir la vidéo de See Ya, du trio, c'est ici

 


CDJAZZ par Christophe Rodriguez

Min Rager - Train of Thought

Si je connais bien le pianiste Josh Rager, avouons que je connais un peu moins sa femme, la pianiste Min Rager. Comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, cette nouveauté tourne depuis une semaine dans mon lecteur, et c’est une belle surprise. Pour qui aime le jazz dynamique, soutenu, sans temps mort, l’occasion fait le larron pour ainsi dire. En huit plages et comme toujours avec des compositions originales, la jeune interprète tisse habilement la toile d’une note bleue, qui fait appel autant au passé qu’au présent.

Mais, il n’y a pas que cela. Si Min Rager est la cheville ouvrière de Train Of Thought qui ouvre avec force des méandres insoupçonnés, nous devons aussi souligner le travail du saxophoniste ténor Kenji Omae, ainsi que celui du contrebassiste Fraser Hollins et du batteur Dave Laing. En écoutant la piste 3, I Never Felt This Way, un très joli duo avec le saxophoniste, j’ai songé à un moment au tandem Kenny Barron/Stan Getz. Si le saxophoniste mord un peu plus dans la note, Min Rager par son approche articulée et sensible me fit inévitablement penser à Kenny Barron, que nous devons absolument redécouvrir.

Parlant de swing, cette nouveauté en regorge. Prenons au hasard, le Let’s Be Cool, un petit joyau ou la pianiste exprime tout son amour pour le blues, un peu comme Duke Jordan mais avec moins d’empreintes que Bobby Timmons, tandis que dans Say What You Mean, elle déroule avec élégance les potins de swing qui remonte aussi loin que Jess Stacy et Count Basie. Par ces temps où il fait parfois bon rester au coin du feu, trois belles ballades vous attendent. Vous aurez compris que nous sommes contents et, longue vie à cette brillante pianiste.

Train of Thought / Beautiful Journey / I Never Felt This Way / Say What You Mean / Dedicated to you / I Wish I Was There / Moonlight Dance / Let's Be Cool

Pour écouter et acheter : https://minragerquartet.bandcamp.com/releases

Christophe Rodriguez est également chroniqueur/blogueur jazz, classique et livres au Journal de Montréal


TVJAZZ  29 juin 2013
Wayne Shorter Quartet (80e) au FIJM, le 29 juin, 2013


Le pianiste Daniel Arthur en trio présente Vivid au Résonance samedi le 20 janvier.

Daniel Arthur Trio 150X150.jpgÀ mi-chemin entre jazz et musique improvisée, l’album Vivid du Daniel Arthur Trio est l’une des plus belles surprises de 2017.

Le groupe s’est formé entre les murs de l’Université McGill à l’automne 2015 et après un an et demi d’exploration, ils nous surprennent avec Vivid, un album vibrant  d’une énergie puisée aussi bien dans un langage jazz (Tigran Hamasyan, Vijav Iyer, Jean-Michel Pilc) que dans la musique classique et contemporaine (Schostakovich, Stravinsky, Messiaen), ce qui leur ouvre la porte du Festival International de Jazz de Montréal, de l’OFF Jazz et de plusieurs festivals en Europe. Le pianiste Daniel Arthur signe des compositions audacieuses tant dans le traitement rythmique que dans l’écriture entre les instruments du trio.

Ce dernier est complété par Ethan Cohn à la contrebasse et Éric Maillet à la batterie. La palette de chacun des instruments cherche, suggère, propose. Jeu à l’archet ou dans les cordes du piano, registres extrêmes et dynamiques contrastées, on a ici affaire à une exploration qui se développe avec un grand sens narratif et une rhétorique musicale efficace.

Sur scène, les compositions ne ferment pas la porte à la spontanéité des musiciens (voyez notre vidéo de Rondo capté à L'OFF JAZZ, vous comprendrez). Le caractère progressif de cette musique permet aux pièces de s’enrichir d’une prestation à l’autre et aux musiciens d’user d’audace pour se surprendre les uns les autres. Le tout conserve une grande cohérence et une maturité étonnante pour ce jeune groupe. Ça sera sans aucun doute un moment intense à vivre en compagnie du trio samedi prochain le 20 janvier au Résonance.

pour voir notre vidéo de Rondo capté à l'OFF Jazz 2017, c'est ici

pour en savoir plus, danielarthurtrio.bandcamp.com

L'événement sur Facebook

Samedi le 20 janvier 2018 @ 21h
Résonance
5175A Ave. du Parc   
514-894-7543
--------------------
Benjamin Goron : benjamingoron@gmail.com
Facebook
/ twitter


Concert-bénéfice pour le pianiste Michel Cyr mercredi le 24 janvier au Bistro Bar Uni-Verre de St-Jérôme et campagne de socio-financement sur Gofundme.com, il a besoin de votre aide.

Michel Cyr tete.jpgLe pianiste et clavieriste Michel Cyr est bien connu pour son immense talent (Duo de Trois, Beau et Chaud, etc) et son grand sens de l'humour. En 2017 Michel a reçu un diagnostic de cancer du foie. Après l'opération il croyait que cette maladie était derrière lui mais en novembre le cancer frappe de nouveau, mais cette fois-ci c'est une tumeur au cerveau. Il a été hospitalisé d'urgence et vite opéré. Encore une fois après l'intervention chirurgicale il était bien confiant que tout est maintenant derrière lui, ce qui n'est pas le cas. Dès le début de 2018 Michel devra subir 33 traitements de radiothérapie en 6 semaines. Cela lui demandera de nombreux déplacements. Michel sait que cela sera difficile physiquement, moralement et aussi monétairement...Michel Cyr a aujourd'hui besoin d'un p'tit coup-de-pouce et ensemble nous pourrons faire une différence pour lui et sa famille.

C'est avec la grande générosité du Bistro Bar Uni-Verre de St-Jérôme que mercredi le 24 janvier prochain, se réuniront Luc Boivin (percussions), Ron Di Lauro (trompette), Pierre Côté (guitare), Jean-Pierre Zanella (sax), Norman Lachapelle (basse) et Paul Brochu (batterie), lors d'une soirée-bénéfice, mais s'il vous est impossible de venir et que vous voulez vous aussi donner pour Michel, je vous invite à le faire sur le site Gofundme.com

Luc Boivin (percussions)
Ron Di Lauro (trompette)
Pierre Côté (guitare)
Jean-Pierre Zanella (sax)
Norman Lachapelle (basse)
Paul Brochu (batterie)

Mercredi le 21 janvier 19h30
Bistro Bar Uni-Verre / St-Jérome
291 St-Georges   
450-592-2233


Les frêres Chet Doxas (sax) et Jim Doxas (batterie) en quintette avec Steve Raegele (guitare), Joe Grass (pedal steel) et Adrian Vedady (basse), un concert unique dimanche le 21 janvier au Centre Segal.

Chet and Jim Doxas_Photo by Randy Cole.jpgRéuni le temps d’une soirée pour un spectacle au Centre Segal, ce quintette non conventionnel est composé des frères Doxas, avec Chet Doxas au saxophone et Jim Doxas à la batterie, de Steve Raegele à la guitare, de Joe Grass à la guitare pedal steel et d’Adrian Vedady à la basse. Jumelant leurs voix pour réinterpréter plusieurs des grands classiques de la chanson, le quintette vous offrira en prime quelques-unes de leurs compositions originales. La fusion des expériences musicales de chacun des membres du groupe engendrera un spectacle dont les sonorités impressionnistes envahiront la salle et captiveront l’auditoire.

Les billets pour ce spectacle sont au coût de 30 $. Abonnez-vous à toute la série de spectacles Power Music au Centre Segal pour seulement 25 $ par spectacle et profitez de plusieurs avantages, dont de sièges réservés et le stationnement intérieur gratuit.

La série Power Music est possible grâce au généreux soutien de la Power Corporation du Canada. Prochainement, dans la série de spectacles Power Music : Gabs chante Babs. Gabi Epstein présente son spectacle acclamé par la critique  : Gabs Sings Babs : Gabi Epstein sings the songs of Barbra Streisand.

The Doxas Brothers and Friends
Dimanche le 21 janvier 2018  à 20 h
$25-$30
Le Centre Segal des Arts de la scène
Pour le billets, c'est ici
5170, chemin de la  Côte-Ste-Catherine
Montréal (Québec)


TVJAZZ  4 juillet 2011
Erik Truffaz Quartet au FIJM 2011


TVJAZZ  22 janvier 2016
Haitian All Jazz Stars - Sparks - Festival International de Jazz de Port-au-Prince, le 22 jan 2016


TVJAZZ  4 juillet 2017
Danilo Perez Trio - The Expedition - au FIJM le 4 juillet 2017


TVJAZZ  12 janvier 2018
Simone Prattico Trio - See Ya - Brooklin Sessions - 18 janvier 2018


Facebook Twitter Youtube