Sortiesjazznights.com

English

Annoncez | Contact

TOUTE L'ACTUALITÉ JAZZ DU QuÉBEC DEPUIS 2003

JazzBulletin   -   jeudi 11 janvier 2018 au mercredi 31 janvier 2018

Recevez gratuitement le JazzBulletin par courriel ou rss chaque jeudi!

Tous les événements jazz du QC dans les clubs, restos, concerts, bars, cafés et festivals !

RSS

Bulletin SJNPRO

Pour les musiciens
et professionnels
du jazz

Vous aimeriez soumettre votre CD à notre chroniqueur Christophe Rodriguez?

Pour soumettre un CD jazz à Christophe Rodriguez, s.v.p. acheminez deux copies de votre CD ainsi qu'un dossier de presse à :

sortiesJAZZnights.com
3839, rue Berri
Montréal, QC
H2L 4H2

Nous ne pouvons vous garantir que votre CD sera écouté et commenté pour des raisons éditoriales et de temps
Étant donné que sortiesJAZZnights.com est consacré au millieu du jazz du Québec, nous nous concentrons sur les CD jazz d'artistes du Québec ou qui sont présents sur la scène du jazz au Québec sans toutefois exclure les artistes internationaux.


Les commentaires de Christophe Rodriguez sont indépendants de la rédaction et n'ont pas de lien avec les activités commerciales entre l'artiste et sortiesJAZZnights.com.

Pour communiquer directement avec Christophe : rod.chris@hotmail.com
Pour en savoir plus, contactez :

Claude Thibault
Éditeur - développement des affaires
sortiesJAZZnights.com
claude.thibault@sortiesjazznights.com
514-815-6104



 Min Rager - Train of Thought

18 janvier 2018

Si je connais bien le pianiste Josh Rager, avouons que je connais un peu moins sa femme, la pianiste Min Rager. Comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, cette nouveauté tourne depuis une semaine dans mon lecteur, et c’est une belle surprise. Pour qui aime le jazz dynamique, soutenu, sans temps mort, l’occasion fait le larron pour ainsi dire. En huit plages et comme toujours avec des compositions originales, la jeune interprète tisse habilement la toile d’une note bleue, qui fait appel autant au passé qu’au présent.

Mais, il n’y a pas que cela. Si Min Rager est la cheville ouvrière de Train Of Thought qui ouvre avec force des méandres insoupçonnés, nous devons aussi souligner le travail du saxophoniste ténor Kenji Omae, ainsi que celui du contrebassiste Fraser Hollins et du batteur Dave Laing. En écoutant la piste 3, I Never Felt This Way, un très joli duo avec le saxophoniste, j’ai songé à un moment au tandem Kenny Barron/Stan Getz. Si le saxophoniste mord un peu plus dans la note, Min Rager par son approche articulée et sensible me fit inévitablement penser à Kenny Barron, que nous devons absolument redécouvrir.

Parlant de swing, cette nouveauté en regorge. Prenons au hasard, le Let’s Be Cool, un petit joyau ou la pianiste exprime tout son amour pour le blues, un peu comme Duke Jordan mais avec moins d’empreintes que Bobby Timmons, tandis que dans Say What You Mean, elle déroule avec élégance les potins de swing qui remonte aussi loin que Jess Stacy et Count Basie. Par ces temps où il fait parfois bon rester au coin du feu, trois belles ballades vous attendent. Vous aurez compris que nous sommes contents et, longue vie à cette brillante pianiste.

Train of Thought / Beautiful Journey / I Never Felt This Way / Say What You Mean / Dedicated to you / I Wish I Was There / Moonlight Dance / Let's Be Cool

Pour écouter et acheter : https://minragerquartet.bandcamp.com/releases

Christophe Rodriguez est également chroniqueur/blogueur jazz, classique et livres au Journal de Montréal


 Annie Dominique Quintet - Rue Langevin

4 janvier 2018

Saxophoniste ténor et parfois à la clarinette basse, la dame de jazz Annie Dominique offre un jazz singulier empreint de poésie toute montréalaise. Après un premier disque en 2015 intitulé Tout autour, elle fait paraître Rue Langevin, entourée d’une solide équipe de jeunes loups. Dans l’alignement de ce quintette, nous reconnaissons, le joueur de trombone Jean-Nicolas Trottier, le pianiste Jonathan Cayer, le contrebassiste Sébastien Pellerin et le batteur Alain Bourgeois. Avec cette nouveauté particulièrement «  tripative » comme disait si bien l’animateur Jacques Languirand, cette voix de femme qui s’inscrit dans le jazz montréalais est porteur d’espoir.

Faisant appel à des compositions originales, Annie Dominique développe un langage poétique qui n’est pas sans évoquer l’empreinte du défunt saxophoniste ténor Michael Brecker. Cultivant avec l’intelligence l’art de l’ensemble, elle donne libre cours sans que toutefois cela ne sombre dans la cacophonie, ni le compte-rendu scolaire. Au fil des plages, les poètes et autres voyageurs que nous sommes acclimatons notre oreille aux différentes harmonies qui émanent de Rue Langevin, telles la pièce phare Rue Langevin, Unami et Cinquième dimension. De la profondeur il y a, tout comme la recherche d’idées à travers la suite Yosémite. Sans prendre les plages une par une à bras le corps, Rue Langevin demande une écoute attentive et parfois soutenue. Nous voilà heureux alors encouragez cette jeune dame!

Rue Langevin / Cinquième dimension / Yosemite, Pt. 1 / Yosemite, Pt. 2 / Yosemite, Pt. 3 / Yosemite, Pt. 4 / Light Touch / Quelque part sur Mars / Umami

Elle sera en concert vendredi le 30 janvier 21h à la Casa del Popolo dans le cadre du Multiple Chord Music HIEMS Festival 2018

Pour écouter et acheter : https://itunes.apple.com/us/album/rue-langevin/id1271418205

Pour en savoir plus, anniedominique.com

Christophe Rodriguez est également chroniqueur/blogueur jazz, classique et livres au Journal de Montréal


Facebook Twitter Youtube