Le phénomène brésilien de la guitare sept cordes Yamandú Costa sur les divers styles qu’il joue, ses influences, nous explique la guitare sept cordes, et plus.

CT – Parlons de votre musique et des divers styles : le choro, le tango, le milonga, le chamamé…

Yamandú Costa – Je viens du Sud du Brésil, une région à la frontière de deux pays, l’Argentine et la Paraguay et là-bas pour nous c’est très naturel jouer la musique folklorique de cette région. Je viens d’une environnement totalement musical, mon père et ma mère chantent ensemble et avec la famille. Pour moi la musique c’est pas une profession, c’est une manière de vivre.

(voici l’entrevue vidéo)

CT – Vos influences à la guitare c’est c’est Lúcio Yanel à la six cordes et Rafael Rabello à la sept cordes…

Yamandú Costa – Lúcio Yanel joue la guitare six cordes, c’est un argentin qui arrivé au Brésil il y longtemps et qui connaissait mon père. Pour moi c’est une grande influence dans sa manière de jouer, une style folklorique comme le chamamé, le tango aussi, la musique urbaine de Buenos Aires, donc une grande inspiration. Pour la sept cordes, c’est Raphael Rabello, décédé en 1995 qui a transformé cet instrument d’accompagnement en instrument de soliste et qui devenait pour la première fois le choix des solistes du Brésil, ce qui a beaucoup changé toute l’histoire de la guitare brésilienne. L’histoire de cette guitare est très intéressante car elle viens de la Russie et la République Tchèque et a été jouée par les gitans russes qui sont venus au Brésil. Les musiciens populaires de choro découvrent cette guitare et en jouent dans la rue et de façon informelle, c’est une espèce de révolution de la musique brésilienne.

CT – Et parlez-nous de cette septième corde…(dans l’entrevue vidéo il nous réponds avec une démonstration sur guitare)

Yamandú Costa – Au Brésil c’est un Do ce qui est idéal pour faire les accords et les phrasés. C’était originalement un instrument de contrepointe pour faire le passage harmonique pour les solistes qui pouvaient être la mandoline, la flute ou d’autres instruments. Raphael Rabello a ensuite développé cette manière différente de jouer cette guitare.

CT – Est-ce que vous jouez vous toujours de la guitare six cordes…

Yamandú Costa – Non car je commence à composer pour la sept cordes, en l’accordant de différente façons, en Ré majeur avec le septième en La, ça dépends des compositions qu’elle soient un chamamé ou un choro.

CT – Ce que vous aimez le plus et le moins de la musique ?

Yamandú Costa – Ce que je préfère dans la musique c’est la vérité, la passion, cette manière de se connecter, c’est un privilège total. Ce que j’aime le moins c’est la prétention, c’est très dangeureux.

CT – C’est quoi la première pièce de musique qui vous a allumé ?

Yamandú Costa – Un choro de Dominguinhos, Odeon (Ernesto de Nazareth).

CT – Tu as joué avec une foule de grands musiciens…parles-nous de quelques moments WOW ?

Yamandú Costa – Avec Baden-Powell quand j’avais 15 ans j’ai joué à Porto Alegre, la capitale de mon État. Un autre serait Dominguinhos, un accordéoniste de Nord-Est du Brésil, une légende, un grand compositeur, j’ai enregistré quelques albums avec lui…ah oui Richard Galliano, l’accordéoniste français…et beaucoup d’autres…

CT – Quel autre instrument aimerais-tu jouer ?

Yamandú Costa – J’aime beaucoup l’accordéon, pour moi c’est le poumon de la musique avec une grande possibilité de sonorités, une longévité de la note, la manière de faire les accords, c’est le plus bel instrument au monde. Je joue un tout petit peu, seulement pour moi…
——————————————————————–
Le guitariste sept cordes Yamandú Costa était en concert avec le guitariste basse Gutto Wirtti et le bandonéoniste Richard Scofano au Monument-National samedi le 6 juillet dans le cadre du 40e Festival International de Jazz de Montréal.

Pour voir la version vidéo de cette entrevue avec plusieurs extraits musicaux du Monument-National, c’est ici

Pour voir la vidéo d’une pièce en duo avec le guitariste basse Gutto Wirtti au Monument-National, c’est ici


Entrevue : Claude Thibault

 

Laisser un commentaire

X