Tertio – La mince ligne

Est-ce un effet de mode, mais toujours est-il qu’après vous avoir parlé il y a plusieurs semaines l’album Fantosme du contrebassiste Carl Mayotte, un audacieux mélange de jazz fusion qui évoquait parfois et Uzeb et autres comparses, j’ai l’impression d’un certain déjà-vu avec celui du guitariste et compositeur Vincent Duhaime Perreault et Tertio. Pour ce quintette au swing roboratif mâtiné de pulsations rock, nous sommes parfois en terrain connu avec juste ce qu’il faut de pulsations pour que cela nous donne envie d’aller les entendre lors d’un passage à Montréal ou dans votre joli coin de province.

Avec Éric Thibodeau à la batterie, Paul Schrofel au piano et claviers, Andy King à la trompette et Alex Lefaivre à la basse électrique, nous sommes à mi-chemin entre Weather Report et certaines expérimentations Miles Davis des années 80. Sans jamais copier leurs ainés, mais avec un fort ascendant, il est impossible de réinventer la roue, le guitariste Vincent Duhaime Perreault mène cette fine équipe non pas à la baguette, mais d’une main de maitre. En neuf plages originales toutes aussi différentes les unes que les autres, ce quintette livre un jazz fiévreux poussé par la cadence du guitariste. Cette savante alchimie qui est tout sauf scolaire navigue entre le funk et la complexité parfois rythmique de la défunte formation Weather Report. De La mince ligne qui nous rappelle le jazz fusionnel des années 70, (ah le son des Fender Rhodes et des claviers à la Genesis) en passant par le très électrique La falaise et cette «  chasse  » à La truffe funky à souhait avec en fond la basse chantante, vous serez bon pour des heures de découvertes.

More with Less / New One / Hollow / La truffe / La mince ligne / Da solo / La falaise / Au revoir Léa / Respiration lente

Pour la vidéo teaser, c’est ici

www.tertioband.com

www.facebook.com/tertioband

tertio.bandcamp.com/


Christophe Rodriguez : rod.chris@hotmail.com

Sous la fine plume de notre plus fidèle chroniqueur, découvrez les meilleurs albums jazz du Québec et de la planète. Christophe écrit également une chronique jazz a Ted Audio, une chronique classique a ludwig.com et est l’auteur du livre Les grands noms du jazz.

 

Laisser un commentaire

X